Vous avez jusqu’au 1/1/2025 pour demander réparation

https://twitter.com/davidguyon3/status/1734634761820188943?s=67&t=cO2VsfSYyeN01eF2QhBFBA

Me Nancy RISACHER et Me Florence BESSY à propos des procédures envisageables en cas d’effets indésirables Deux avocates que je vous recommande très vivement Le lien vers la vidéo complète est au bas du post que je relaie

🟦 DOSSIER EFFETS SECONDAIRES : NE RESTEZ PLUS DANS L’OMBRE.

Merci de diffuser au plus large cette vidéo, autour de vous certains sont concernés.

🙏

➡️🇨🇵 Me RISACHER nous présente une vidéo qui explique les démarches à suivre pour les victimes d’effets secondaires.
((https://twitter.com/NancyRisacher/status/1785734280557027454))

➡️🇨🇵 DESCRIPTION :
Les témoignages se multiplient et il est crucial de parler des effets secondaires non désirables suite à la vaccination contre le COVID-19. Il est aberrant que certains soient confrontés à ces situations sans savoir vers où se tourner.

Au-delà de la censure qui entoure parfois ce sujet, il est essentiel de rappeler qu’il existe des voies procédurales pour être indemnisé des effets secondaires graves. Chacun devrait connaître ses droits et les recours disponibles.

Avec ma consoeur Florence Bessy, que je remercie grandement pour avoir participé à cet échange, nous vous expliquons en détail lors de cette émission comment procéder pour obtenir une indemnisation en cas d’accident vaccinal. Ne restez pas dans l’ombre, informez-vous et agissez. Votre santé et vos droits sont primordiaux.

VIA : (23 mn)
https://www.youtube.com/watch?v=-2iL6QYLR4M

C est ce que nous aurions dû faire aussi car l Oniam par l intermédiaire d expertise médicale faite par des médecins experts mandatés par l’état réfutent tous les dossiers .
C est du temps perdu . Nous avons fait l erreur d aller à l expertise seul .
Depuis nous avons confié notre dossier à un avocat spécialisé dans le droit médical et des préjudices corporels.
L oniam récuse tout lien de causalité entre l’injection du Jcovden le 11 mai 2021 chez mon épouse qui à commencé à avoir des signes cardio respiratoires dès le début du mois de juin . 2 visites chez le médecin traitant asthme et syndrome inflammatoire au bilan.  Pour terminer sur ses conseils aux urgences.
Embolie pulmonaire proximale bilatérale massive avec péricardite et décollement du péricarde.  Pronostic vital engagé.
Pour les experts la chronologie des faits et l étude EPI-PHARE de 2021 leur permettent d’affirmer que le vaccin n est pas en cause car il provoque des infarctus du myocarde .
Les séquelles irréversibles et invalidantes de mon épouse depuis sont insuffisance cardiaque aortique et mitrale. Cardiomégalie,  hypertension artérielle majeure primaire donc sans étiologie et syndrome ventilatoire chronique.  Des douleurs thoraciques quotidiennes. Une dyspnée invalidante .
Un traitement médicamenteux de cheval et un suivi médical rigoureux .
Attention aux risques d’infarctus. D AVC , de micro ou turbo cancer etc .
Elle n avait aucun antécédent sauf un léger surpoids.  Et aucune Étiologie retrouvée à ces pathologies gravissimes hormis l’injection.
Les médecins cardiologue pneumologue et médecin référent du dossier au service de pharmacovigilance du CHRU ont tous dit verbalement que le vaccin en est la cause mais aucun ne veut l écrire sur le dossier médical.

————————————-

Nous venons de recevoir 5 résultats favorable pour des recours au fond de soignants Suspendus ! Une autre Victoire !

Le 21 mars a eu lieu notre audience au conseil d’état, die a note Demande abrogation de la loi crise sanitaire… Arrêt et décision en attente… A suivre !

La loi du 5 août 2021 est allé trop loin https://youtube.com/shorts/Ekq2Il14kgc?si=hsSria1BbLZhXoKl

1/2 RAPPEL en FRANCE, tous les « vaccinés covid » peuvent officiellement porter plainte ! Même sans effets secondaires…

POURQUOI ? « Nos concitoyens « vaccinés » à l’ARN messager anti-Covid se sont fait injecter des informations génétiques ordonnant aux cellules composant leur corps de produire d’autres éléments biologiques (protéines) que ceux correspondant à ce qui était annoncé par leurs fabricants et les autorités sanitaires européennes et françaises. Tous les vaccinés ont été trompés. N’importe quelle personne s’estimant trompée par cette campagne de « vaccination » anti-Covid-19 peut déposer cette plainte. Il n’est pas nécessaire de justifier d’un quelconque effet secondaire » Me Jean-Pierre Joseph http://maitemollapetot.com/blog/important-france-tous-les-vaccines-covid-peuvent-officiellement-porter-plainte-meme-sans-effets-secondaires/

l’ autorisation de mise sur le marché a été établie e 01/07/22, mais la première injection a été le 27/12/20, hors en France aucune Loi existe pour imposer une vaccination, dans la Constitution de 1789 et celle de 1958. Étant donné que la Justice est sous la Garde des Sceaux 👉 de l’Exécutif, porter une plainte au Pénal et saisir le Procureur de la République ou le Conseil d’Etat, ou le Tribunal de Justice à Paris les plaintes sont déboutées. Maître Carlo, Alberto Brusa en janvier 2024, expliquait que comme il n’y avait pas de loi pour imposer une vaccination et que par conséquent c’était ne pas respecter les articles de notre CONSTITUTION, cela relevait du Droit Constitutionnel, donc la plainte devait être portée par un Avocat en Droit Constitutionnel et en Droit Pénal pour pouvoir faire valoir ce que de Droit.
Il a imposé l’injection COVID alors qu’il n’y avait pas d’autorisation de mise sur le marché (voir article joint), et le responsable d’effets secondaires est celui qui a injecté le produit.

https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/covid-19-mise-en-place-et-surveillance-des-essais-cliniques-portant-sur-les-vaccins

EN RAPPEL :
L’absence d’information et donc de consentement libre est un point clé qui je pense en fera tomber plus d’un… le moment venu… y compris jusqu’aux piqueurs pharmaciens, médecins ou infirmiers qui violent leur devoir déontologique de vérifier la science qui justifierait soi-disant leurs actes.., sans oublier les journalistes propagandistes, et médecins de plateaux, et restaurateurs et chefs d’entreprise trop zélés qui ont imposé aux employés les mesures Covid dès 2020, et sans oublier les députés et sénateurs qui ont forcé les soignants à être piqués ou suspendus…

Car sans information libre sur l’absence de preuve d’existence du moindre pathogène contagieux, on a bien affaire avec toutes les mesures Covid depuis mars 2020 (et pas seulement depuis les injections ! ) à une « expérimentation médicale » interdite par le droit international « sans le libre consentement de la personne »(art 7 du PIDCP),
ET sans information libre, ni consentement libre, on a donc affaire à des crimes contre l’humanité :

  • par « torture » mentale du fait de la coercition psychologique par menaces, culpabilisation, intimidation etc qui ont été utilisées… (art 212-1, 6° du code pénal)
  • et par « l’emprisonnement (confirnement) ou la privation grave de liberté physique en violation des dispositions fondamentales du droit international » (art 212-1, 5° du code pénal)

En rappelant que nul ne peut s’exonérer de sa responsabilité comme auteur ou complice des actes ainsi qualifiés de crimes contre l’humanité, sous prétexte d’obéissance à la loi, au règlement ou aux rodres de la hiérarchie… (art 213-4 du code pénal).

De même pour les chefs militaires ou non-militaires losqu’ils ne pouvaient ignorer que leurs subordonnés allaient commettre de tels actes criminels et qu’ils n’ont rien fait pour les empêcher… (art 213-4-1 du code pénal).

Les sanctions encourrues sont :

  • la réclusion criminelle à perpétuité,
  • l’interdiction d’activité professionnelle ou politique pendant 10 ans,
  • la confiscation de tous les biens (sous réserve des droits des tiers de bonne foi),
  • une amende de 1 Million d’euros par infraction, si l’auteur ou complice est une personne morale (société ou association : journaux, associations diverses, grandes sociétés ayant imposé les mesures covid depuis 2020…, et bien sûr surtout les labo pharmaceutiques…)
    ⚖️: Pour suivre Maître Z : https://t.me/Maitre_Z_Officiel

Lorsque aucune Loi existe en terme d’ obligation Vaccinale, mais que l’on fait passé un décret proposé au Conseil d’Etat en août 2021 et que celui-ci le rejette, car il précise que l’on ne peut imposer un produit génique ARNm OGM expérimental et de surcroît en Essai clinique, qui ne peut être commercialisé l’autorisation sur le marché établit qu’à partir du 1 er juillet 2022, et l’essai clinique devant se terminer qu’en avril 2024, c’est à dire que maintenant, donc avoir fait croire que ce décret était une loi, a généré un Génocide, par conséquence les plaintes recueillies des personnes ayant des effets secondaires depuis 2021 doivent être plaidees en Droit Constitutionnel et Internationales par un Avocat en Droit Constitutionnel et Pénal. Nul n’est censé ignorer les Lois.

https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vaccins/covid-19-mise-en-place-et-surveillance-des-essais-cliniques-portant-sur-les-vaccins

🧭

LES SOIGNANTS SUSPENDUS POURRAIENT TOUCHER DES INDEMNITÉS CONSÉQUENTES. ENTRETIEN AVEC ME GUYON ET LA PLAIGNANTE, KATARINA Nous recevons Katarina, ancienne soignante suspendue, aujourd’hui réintégrée et son avocat Me David Guyon. Dans un devoir de mémoire, elle témoigne sur ces 20 mois de privation d’activité et de salaire. Me David Guyon suit de nombreux soignants suspendus et encourage à entamer une procédure juridique, car selon lui, il est possible de récupérer une partie des salaires non perçus entre septembre 2021 et mai 2023, dates de début et de fin de l’obligation vaccinal anti-covid pour le personnel de santé. David Guyon rappelle que les soignants ont jusqu’au 1er janvier 2025 pour faire leur réclamation et demander le rappel des salaires non versés.  Vidéo France-SoirYoutube I Twitter I Facebook I Crowdbunker

🔹

Pour adhérer : ici

👈
🔹

Faites un don à réduction fiscale : ici

👈

Pour ceux qui se sont fait vacciner, sur obligation gouvernementale, ou sur recommandation de certains médecins, vous serez ravis d’apprendre que Pfizer est profondément désolé d’avoir violé cinq codes réglementaires et d’avoir fait la promotion illégale de son vaccin. https://msn.com/en-us/health/other/pfizer-says-they-re-deeply-sorry-for-violating-5-regulatory-codes-and-illegally-promoting-their-vaccine/ar-BB1mkm0p

Énorme Victoire en Italie !! Verdict sensationnel à Bolzano : l’autorité sanitaire locale doit verser une indemnité de près de 170 000 euros à un médecin suspendu pour n’avoir pas été vacciné. C’est l’indemnité la plus élevée jamais obtenue. Et maintenant, le risque est que la Cour des comptes enquête sur l’affaire pour obtenir des dommages et intérêts. (en photo ce qu’il y a dans chaque tribunal dans l’Italie catholique avec la mention : La loi est la même pour tous.) https://lanuovabq.it/it/asl-condannata-risarcimento-imponente-a-sanitaria-sospesa

Laisser un commentaire