ÉDUCATION SEXUELLE : HORS LA LOI !

🟪 DOSSIER SENSIBLE ÉDUCATION SEXUELLE : HORS LA LOI !

Il existe des lois pour protéger le peuple, il faut les utiliser !!!

➡️🇨🇵 L’Éducation à la sexualité va à l’encontre de tout : Condensé des propos de Maître Virginie De Arraujo Recchia :

« Convention internationale des droits de l’enfant, qui dit que

 »C’est l’intérêt supérieur de l’enfant qui doit prédominer dans toutes les œuvres de l’État. »

Additionnel à la Convention européenne des droits de l’homme,

 »l’État ne doit pas endoctriner de quelconque manière les enfants dans le cadre de l’éducation et ne doit pas contrevenir aux convictions philosophiques ou religieuses des parents. »

Des textes contraignants pour la protection de l’autorité parentale, c’est dans le Code civil.

Pour les intrusions qui portent atteinte à la moralité du mineur, qui sont de la corruption de mineurs,

Diffusion d’images pornographiques.

Vous avez le Code civil, le Code pénal français, qui vont à l’encontre de ces cours qui sont dispensés par des propagandistes, par des lobbies qui ne sont pas des professionnels.

Comme l’a dit le docteur Miron, la sexualité, suivant la Convention européenne des droits de l’homme et la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme,

Ça fait partie de la vie privée familiale.

Ça ne fait pas partie d’un droit de la santé…

Et l’autorité parentale qui est bafouée…

On voit qu’elle viole les normes supérieures.

Toute cette propagande, ces intrusions de lobbies, violent les normes supérieures.

Sans compter le bloc constitutionnel avec l’atteinte à la dignité humaine, le caractère inviolable et sacré du corps humain,

Et le fait qu’on ne peut pas porter atteinte quand ça n’est pas dans notre propre intérêt, parce qu’il s’agit de maltraitance, de tort… »
(https://twitter.com/AssociationPEC/status/1732790385007558903?t=fXD6jIot5YoTpM70Z6W26Q&s=35)

🔴AffaireTours – Suite

Communiqué de presse des collectifs Parents En Colère et de l’association l’Union Fait La Force 88 :

💥 Une famille porte plainte pour tentative de corruption de mineurs contre les responsables de la fameuse séance d’Éducation à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle, ayant eu lieu au collège Jules Ferry à Tours (37), ainsi que tentative de subornation de témoin. Plainte contre X ouverte à toutes les personnes directement impliquées.

Pdf (3p) disponible ici :
https://www.parentsencolere.fr/2024/03/26/communique-de-presse-des-collectifs-parents-en-colere-et-de-lassociation-lunion-fait-la-force-88-sur-la-plainte-dune-famille-tentative-de-corruption-de-mineurs-et-subornation-de/

🚨 Opération mailing :

✍️ Députés, sénateurs, maires, journalistes, établissement scolaires, CMP, plannings familiaux … : tous recevront ce communiqué !

Vous aussi participez, transmettez ce communiqué à tous vos contacts !
👉 Faites savoir aux chefs d’établissements et autres intervenants que ces séances les exposent à de graves poursuites relevant du code pénal ⚖️

DéfendonsNosEnfants StopSexualité ParentsEnColere

🔴🇫🇷Une famille porte plainte pour tentative de corruption de mineurs contre les responsables, lors d’une séance d’Éducation à la Vie Relationnelle, Affective et Sexuelle, ayant eu lieu au collège Jules Ferry à Tours (37), ainsi que tentative de subornation de témoin.

Une plainte contre X a été déposé contre toutes les personnes directement impliquées.

Le collectif « Parents en colère » et l’association « L’Union fait la force 88 » ont récemment publié un communiqué de presse annonçant qu’une famille a porté plainte pour tentative de corruption de mineurs contre les responsables d’une séance d’éducation à la vie relationnelle, affective et sexuelle (EVRAS) au collège Jules Ferry à Tours (37). Les plaignants dénoncent également une tentative de subornation de témoin.

Les collectifs attirent l’attention sur le fait que des témoignages similaires leur parviennent depuis un an et se multiplient de façon exponentielle, ce qui laisse penser que ce n’est pas un cas isolé.

Les collectifs dénoncent des « faits délétères » subis par des élèves lors de ces séances d’EVRAS. Ils demandent une levée immédiate de toutes ces séances, au titre du principe de précaution et de diligence raisonnable.

Les collectifs « Parents en colère » et « L’Union fait la force 88 » demandent une enquête approfondie pour faire toute la lumière sur cette affaire et garantir la sécurité et le bien-être des élèves.

Les témoignages recueillis mettent en lumière une séance où les élèves auraient été exposés à des images et des discussions inappropriées pour leur âge, créant un profond malaise chez certains.

En complément : https://lemediaen442.fr/les-parents-en-colere-se-mobilisent-suite-a-des-seances-deducation-a-la-vie-sexuelle-plaisir-anal-buccal-et-vaginal/

Via
https://www.parentsencolere.fr/2024/03/26/communique-de-presse-des-collectifs-parents-en-colere-et-de-lassociation-lunion-fait-la-force-88-sur-la-plainte-dune-famille-tentative-de-corruption-de-mineurs-et-subornation-de/

Laisser un commentaire