il a trouve la faille juridique contre l’eolien

Sujet intéressant. Dans les villes on ne les voit pas, ces écolo-éoliennes. Mais ceux qui ont voté pour, on les voit souvent… Quand on se promène, cela agrémente parfois le paysage autoroutier, mais cela gâche aussi le paysage à l’horizon. En plus, on ne les voit pas tourner si fréquemment que cela… Mais les gens qui vivent à la campagne, leur a-t-on demandé leur avis ? Rarement… Les campagnards sont peu nombreux et peu visibles, bien sûr ! Pourtant des éleveurs se sont plaint, pourtant même, des oiseaux sont également victimes de ces immenses bras qui tournent en rond. Et bien sûr, c’est doublement bruyant. Bruyant parce que cela fait du bruit, mais aussi bruyant parce que cela génère de nombreuses vibrations. M. Ferreri a su remporter une victoire juridique contre l’Etat. Il a su rassembler du monde, et recruter un excellent avocat. En tout cas, l’Etat va être obligé d’appliquer des règles plus strictes. Enfin obligé… s’il ne maintient pas toutes les nouvelles habitudes qu’il a prise depuis 2020 vis à vis de la Justice… Mais nos amis allemands suivent cela avec attention. Ils ont 30 000 éoliennes sur leur territoire si vert ! Être rural, c’est poursuivre l’Etat sans gêne… et sans se gêner !

Laisser un commentaire