5 et 6 mois de sursis requis contre 2 policiers qui ont frappé 2 jeunes,

🔴🇫🇷 5 et 6 mois de sursis requis contre 2 policiers qui ont frappé 2 jeunes, à la fin d’une manifestation contre la réforme des retraites, à la gare St-Charles de Marseille

La procureure à estimé que l’usage de la force avait été disproportionnée. Le jugement sera rendu le 31 mai.

Les deux policiers ont été jugé vendredi 29 mars à Marseille pour des violences commises sur deux jeunes manifestants lors de la dispersion d’un cortège, en marge de la lutte contre le projet de réforme des retraites en 2023.

L’engagement de la force est totalement fondé pour disperser un attroupement, mais son usage est disproportionné », a estimé Sylvie Odier, procureure-adjointe au tribunal judiciaire de Marseille, dénonçant des « violences illégitimes ». « Certes, ce n’est pas une agression totalement gratuite et injustifiée », a-t-elle dit, « mais là, c’est trop, c’est too much ».

Le 28 mars 2023, vers 20h00, environ 300 personnes manifestaient près de la gare Saint-Charles, un défilé émaillé de dégradations de mobilier urbain, de feux de poubelles et de jets de projectiles sur la trentaine de policiers mobilisés. Alors que les sommations de dispersion avaient été lancées, un jeune couple avait été violemment intercepté.

Les deux policiers ne contestent pas avoir fait usage de leur bouclier et de leur bâton de police « dans les parties molles du corps », pour arrêter le jeune homme et la jeune fille, détentrice d’un mégaphone.

Un des policiers conteste par contre avoir frappé la jeune femme sur le sommet du crâne. Selon lui, elle se serait blessée en tombant et en cognant un mur. Une plaie ouverte de quatre centimètres avait nécessité six points de suture.Mais, selon la magistrate, certificat médical à l’appui, « il y a plus d’éléments qui laissent à penser qu’elle a reçu un coup de matraque ».

Un policier qui n’était pas sur les lieux a rédigé un faux procès-verbal. Aucune poursuite pour faux n’avait été engagée, faute d’élément intentionnel.

Via:
Source https://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/16767515153990/prison-avec-sursis-requise-contre-deux-policiers-pour-violences-sur-deux-manifestants-a-marseille?at_content=link&at_source=nonli

🟡 Signalement n°5673 Le 28 mars 2023 à Marseille, manifestation contre la réforme des retraites. Des policiers matraquent un couple, puis les accusent à tort de violences. Le parquet a requis 5 et 6 mois avec sursis.

Concernant le couple « Ils seront finalement libérés sans aucune charge retenue. Et pour cause : le PV avait été rédigé, sous la dictée des deux prévenus, par un autre policier qui n’a même pas assisté à la scène. « Ce faux PV jette le discrédit », s’irrite la procureure »

Un des agents, toujours policier, était également inscrit à l’audience du jour pour une autre affaire de violence et de faux en écriture publique, datée de décembre 2022.

Article https://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/16767515153990/prison-avec-sursis-requise-contre-deux-policiers-pour-violences-sur-deux-manifestants-a-marseille

ViolencesPolicieres #CRS

Via https://twitter.com/violencespolice/status/1774064126777589858?t=5lEcaMkYACvYJdAGcvf5dQ&s=19

Laisser un commentaire