l’Assemblée nationale pour examiner la discrimination capillaire en milieu professionnel.

🔴🇫🇷Une proposition de loi sera bientôt examinée, le 28 mars, à l’Assemblée nationale pour examiner la discrimination capillaire en milieu professionnel.

Le député Olivia Serva, qui porte ce texte, cite une étude menée aux Etats-Unis, où les sondages ethniques sont autorisés. Elle montre que deux tiers des femmes afro-descendantes changent de coiffure avant un entretien d’embauche. Or s’aplatir les cheveux, c’est s’aplatir soi-même, dit-il, cela touche à l’estime de soi.

Par ailleurs, les femmes qui utilisent des produits pour défriser leurs cheveux multiplient par quatre le risque d’avoir un cancer de l’utérus, par rapport à celles qui n’en utilisent pas, d’après l’Agence américaine de santé publique. Le député estime aussi que la France est à la traîne sur le sujet, comparée aux Etats-Unis, où une vingtaine d’États ont adopté une législation contre les discriminations capillaires, à défaut d’une loi au niveau fédéral.

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/c-est-mon-boulot/la-proposition-de-loi-contre-la-discrimination-capillaire-bientot-a-l-assemblee_6400330.html

🔴🇫🇷L’Assemblée nationale a adopté ce matin, en première lecture, la proposition de loi visant à « reconnaître et sanctionner la discrimination capillaire »

Via:
https://twitter.com/LCP/status/1773310532793053657?t=uxwmwMNRvUTA-L7Dp5ARXA&s=19
https://lcp.fr/actualites/discrimination-capillaire-l-assemblee-adopte-en-premiere-lecture-un-texte-pour

Laisser un commentaire