L’histoire de Julian Assange VF

Underground : L’histoire de Julian Assange VF En 1989 en Australie, Julian Assange est un surdoué de l’informatique et avec des amis, il fonde un groupe de pirates du net. Les petits génies espionnent des données gouvernementales tops secrètes, sans jamais les voler ou les faire disparaître. Le FBI repèrent la bande très rapidement, mais les forces de polices australiennes sont incapables de rivaliser avec les hackers…

🇫🇷

Rejoignez nous : https://t.me/ComplotFilm

https://drive.google.com/file/d/1yQXkfxCTPBqhvNdnOG3-_BtocfGKpQnc/view?usp=drive_link

Film Le Cinquième pouvoir VF En rendant publics des documents confidentiels, ils ont fait vaciller les plus grands pouvoirs de la planète. La révélation d’informations ultra-secrètes explosives a mis en lumière un monde jusque-là inconnu. WikiLeaks a changé la donne à jamais. Comment Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, et Daniel Domscheit-Berg, ont-ils pu obtenir ces documents ? Comment est né leur site qui, en quelques mois, a réussi à révéler bien plus de secrets que tous les plus grands médias officiels réunis ?

🇫🇷

Rejoignez nous : https://t.me/ComplotFilm

https://drive.google.com/file/d/1-_Dn-kIQnvesMx9T4PQ5wk8FTo-scePp/view?usp=drive_link

En tant que journaliste, Julian Assange a publié des centaines de milliers de documents documentant les crimes de guerre commis par les États-Unis et leurs alliés : en Afghanistan, en Irak, à Guantánamo et ailleurs. L’authenticité des documents ne fait aucun doute. Mais aucun des auteurs n’a jamais été traduit en justice ni même condamné.

En revanche, le messager est détenu depuis cinq ans dans une prison de haute sécurité à Londres avec des problèmes de santé mettant sa vie en danger , après avoir été emprisonné pendant sept ans à l’ambassade d’Équateur. Il n’a été inculpé d’aucun crime ni en Grande-Bretagne, ni dans un pays de l’UE, ni dans son pays d’origine, l’Australie. La seule raison de sa lourde peine de prison est que le gouvernement américain a lancé une procédure d’extradition qui accuse le journaliste Assange d’espionnage, en citant une loi vieille de plus d’un siècle datant de la Première Guerre mondiale : l’Espionage Act.

Aucun journaliste n’a jamais été inculpé en vertu de cette loi auparavant . Le processus d’extradition crée un dangereux précédent. S’il réussissait, tous les journalistes sur terre qui dénonceraient les crimes de guerre américains craindraient de subir le même sort qu’Assange. Ce serait la fin de la liberté de la presse telle que nous la connaissons. Parce que la liberté de la presse repose sur la mise en lumière du côté obscur du pouvoir, sans crainte de sanction. Si cette liberté disparaît dans un cas aussi important, non seulement la liberté des journalistes prendra fin, mais aussi celle de nous tous : la liberté face à l’arbitraire du pouvoir.

Assange

https://www.berliner-zeitung.de/politik-gesellschaft/julian-assange-fall-wikileaks-ein-kampf-gegen-den-journalismus-an-sich-li.2190289

L’Australien Julian Assange est détenu depuis maintenant 4 ans et demi à la prison de haute sécurité de Belmarsh à Londres. Cependant, selon le professeur Nils Melzer, rapporteur spécial des Nations Unies sur la torture, Assange étant innocent, cette détention est illégale. Melzer est président des droits de l’homme de l’Académie de droit international humanitaire et des droits de l’homme de Genève. Il est également professeur de droit international à l’Université de Glasgow. https://m.kla.tv/28235

JUST IN – La Haute Cour britannique annoncera le verdict dans l’affaire Julian Assange demain à 10h30, heure du Royaume-Uni. https://www.disclose.tv/id/p9w6nyhw23/

« Julian Assange était journaliste et n’a fait que révéler, en sa qualité de journaliste ou de lanceur d’alerte, les turpitudes américaines dans le cadre du conflit en Irak et en Afghanistan. »

  • David Libeskind, avocat et co-fondateur du collectif « Robes Noires »

@RTFrance_unc2

‼️ Extradition de Julian Assange : la justice britannique retarde sa décision et demande des garanties aux Etats-Unis

La justice britannique a demandé aux Etats-Unis ce mardi 26 mars de nouvelles garanties quant au traitement qui serait réservé à Julian Assange, sans quoi elle accorderait au fondateur de Wikileaks un dernier recours au Royaume-Uni contre son extradition.

Les juges ont donné trois semaines aux autorités américaines, qui veulent juger l’Australien de 52 ans pour une fuite massive de documents confidentiels, pour apporter ces garanties. Ils veulent s’assurer qu’aux Etats-Unis, Julian Assange pourra bénéficier du premier amendement de la Constitution américaine qui protège la liberté d’expression, et qu’il ne serait pas condamné à la peine de mort, selon un résumé du jugement.

« Si ces assurances ne sont pas fournies » dans ce délai, Julian Assange pourra faire appel de la décision de l’extrader, accordée en juin 2022 par le gouvernement britannique.

🔴🇫🇷La justice britannique accorde le droit à Julian Assange de faire appel de son extradition vers les Etats-Unis. Le tribunal a décidé de suspendre temporairement son extradition.

« Julian Assange, ne sera pas extradé dans l’immédiat vers les États-Unis », a statué la Haute Cour de Londres.

La Haute-Cour de Londres a autorisé ce mardi 26 mars le fondateur de WikiLeaks JulianAssange à contester devant la justice britannique son extradition vers les Etats-Unis, où il risque jusqu’à 175 ans de prison.
Assange.

La Haute Cour du Royaume-Uni a fait état de craintes que le fondateur de WikiLeaks ne soit passible de la peine de mort, ce qui rendrait son extradition vers les États-Unis difficile.

Le tribunal a jugé qu’Assange pouvait poursuivre son appel, à moins que les États-Unis ne fournissent des « assurances satisfaisantes » sur la question de savoir s’il pouvait se prévaloir du 1er amendement de la Constitution américaine et s’il pouvait être passible de la peine de mort

La décision d’aujourd’hui était stupéfiante”, a déclaré Stella Assange, l’épouse de Julian Assange, aux journalistes devant la Cour royale de justice.

Les tribunaux ont reconnu que Julian avait été exposé à un déni flagrant de son droit à la liberté d’expression, qu’il est victime de discrimination sur la base de sa nationalité et qu’il reste exposé à la peine de mort. »

Julian Assange a été autorisé à faire appel de son extradition vers les États-Unis pour 3 des 9 motifs suivants :

  • violation du droit à la liberté d’expression ;
  • risque de préjudice en raison de la nationalité ;
  • les poursuites engagées par les 🇺🇸 l’exposent à la peine de mort.

Les soutiens de Julian Assange dénoncent sa persécution devant la Cour royale de justice.

Via:
https://www.liberation.fr/international/europe/julian-assange-ultime-recours-britannique-mardi-contre-une-extradition-aux-etats-unis-20240325_POD4MHQYMBAKTBFXX42S266T4Q/
https://twitter.com/DefendAssange/status/1772577651456139693?t=dDFW2PKeOl0cv87Yb534wA&s=19

Laisser un commentaire