Adolf Hitler était « un bon patient », selon ses médecins

Adolf Hitler était « un bon patient », selon ses médecins. Il suivait scrupuleusement le traitement pour sa sinusite chronique : de la cocaïne sous forme d’aérosol.

La consommation de drogue d’Hitler était d’une ampleur épique. En plus de la cocaïne, le Führer allemand prenait également des amphétamines, des sédatifs et des hormones.

Dans son livre Blitzed, l’auteur allemand Norman Ohler décrit comment le Troisième Reich était imprégné de drogues, notamment de cocaïne, d’héroïne et plus particulièrement de crystal meth, qui était consommée par tout le monde, des soldats aux femmes au foyer en passant par les ouvriers d’usine.

Ohler dit également qu’Hitler, dont la santé mentale et physique a été la source de nombreuses spéculations, comptait sur des injections quotidiennes du « médicament miracle » Eukodol, qui met l’utilisateur dans un état d’euphorie – et le rend souvent incapable de prendre des décisions éclairées. .

Laisser un commentaire