Lors d’une interpellation, un policier a étranglé Philippe,

🔴🇫🇷Lors d’une interpellation, un policier a étranglé Philippe,…. tellement fort qu’il en est mort. La justice a rendu un non-lieu. L’avocat du père de la victime se pourvoit en cassation

La cour d’appel de Paris a innocenté l’agent qui avait attrapé Philippe Ferrières au cou pour le maîtriser lors d’une interpellation mouvementée, en mai 2019.

Les conclusions de l’autopsie confirment « une mort par asphyxie par compression cervicale ». Actions jugées « excusables » visant à « interpeller l’homme ».

Pour Gilbert, le père de Philippe Ferrières, c’est la douche froide. « C’est incohérent. La justice reconnaît des choses puis elle ne les reconnaît plus ».

« Je n’ai rien contre la police, mais j’ai l’impression que les policiers bénéficient de plus d’impunité que le commun des mortels. Ce non-lieu, c’est comme si rien ne s’était pas passé pour mon fils », se désole-t-il.

Le 24 mai 2019, Philippe, 36 ans, son fils unique, trouvait la mort après avoir subi une clé d’étranglement. Lors d’une interpellation mouvementée, l’un des trois policiers du commissariat de Drancy en intervention l’avait attrapé au cou pour le maîtriser. Le trentenaire avait perdu conscience et était décédé peu de temps après.

La Cour d’appel a jugé que les actions des policiers « avaient pour but d’interpeller l’homme qui leur résistait » et que les gestes étaient « commandés par l’autorité légitime et donc excusables », malgré les conclusions de l’autopsie confirmant « une mort par asphyxie par compression cervicale ».

Via:
https://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/cle-detranglement-fatale-a-drancy-incomprehension-autour-du-non-lieu-accorde-au-policier-10-03-2024-YAEC247K6JHLZL56Q4P7AG6NJU.php

Laisser un commentaire