L’histoire du COMBAT de Yasmine Motarjemi SEULE contre NESTLÉ

SEULE contre NESTLÉ: L’histoire du COMBAT de Yasmine Motarjemi

Yasmine MOTARJEMI a dédié 35 ans de sa vie à la sécurité des aliments, elle a travaillé à l’OMS, pendant 10 ans et était considérée par tous comme l’une, si ce n’est la plus grande experte de la sécurité alimentaire. Elle qui a reçu le prix des lanceurs d’alerte aux côtés de Julian Assange et Rui Pinto au Parlement européen en 2019, a surmonté l’épreuve d’une vie, en se battant pour notre sécurité durant toutes ces années. En acceptant un poste chez Nestlé, elle ne pouvait imaginer l’enfer qui allait lui tomber dessus. Voici l’histoire de Yasmine, une jeune iranienne doté d’un sens de l’éthique et de l’engagement hors norme, et de son combat face à Nestlé, le géant suisse de l’agroalimentaire

Source : https://youtu.be/o5DMxfvTank

 Sur notre site :

https://www.lanceurdalerte.info/yasmine-motarjemi/

https://www.lanceurdalerte.info/2019/06/12/yasmine-motarjemi-la-lanceuse-dalerte-qui-defie-nestle/

🔴🇫🇷Alors que la cellule investigation de Radio France et le journal « Le Monde » révélaient mardi que plusieurs producteurs d’eau en bouteille avaient filtré illégalement leur eau, la directrice de l’information de Foodwatch annonce qu’une plainte va être déposée.

Selon cette enquête, Nestlé et d’autres industriels ont caché au public que l’eau qu’ils pompaient était contaminée. Pour continuer de la mettre en bouteille, ils ont eu recours à des systèmes de purification interdits.

Cette enquête révèle également que le gouvernement était au courant de l’affaire depuis août 2021.

« Notre plainte demandera des comptes aux acteurs économiques » à « toutes les entreprises qui ont joué avec la loi mais aussi aux autorités qui devront rendre des comptes ». Ces eaux ont été traitées aux ultraviolets et au charbon actif.

« On va aussi questionner les nombreuses infractions au Code la santé publique », car « sur les risques bactériologiques et microbiologiques, il va falloir que les autorités fassent la lumière » sur « ce qu’elles savaient et ce que les contrôles ont révélé ». Cependant « on ne va pas en mourir de la consommation de ces eaux », ajoute Ingrid Kragl.

« Comment se fait-il que l’Etat français, d’après l’enquête, ait été au courant et que ces produits aient été commercialisés alors même qu’ils enfreignent la règlementation ? » s’est interrogée la directrice de l’information de l’ONG.

Via:
https://www.francetvinfo.fr/economie/de-l-eau-contaminee-purifiee-illegalement-par-nestle-foodwatch-va-porter-plainte-pour-tromperie_6335704.html

🔴🇫🇷Des sénateurs « demandent la publication du rapport, sur l’eau purifiée illégalement par Nestlé, tenu secret par le gouvernement »

« Nous demandons la publication du rapport de l’Igas [Inspection générale des affaires sociales], tenu secret par le gouvernement sur la purification illégale de l’eau par les industriels », écrivent dans un communiqué mercredi 31 janvier les sénateurs et sénatrices du groupe Socialiste, Ecologiste et Républicain (SER), après la publication de l’enquête de la cellule investigation de Radio France et le journal Le Monde.

Selon cette enquête, Nestlé et d’autres industriels ont caché au public que l’eau qu’ils pompaient était contaminée. Pour continuer de la mettre en bouteille, ils ont eu recours à des systèmes de purification interdits. La cellule investigation de Radio France et le journal Le Monde révèlent également que le gouvernement était au courant de l’affaire depuis août 2021.

Les journalistes ont pu consulter un rapport administratif confidentiel de l’Inspection générale des affaires sociales, remis en toute confidentialité au gouvernement en juillet 2022. « Ces pratiques sont clairement non conformes au code de la santé publique », peut-on notamment lire dans le rapport l’Igas.

« Les sénatrices et sénateurs du groupe SER dénoncent ce scandale sanitaire et le silence coupable du gouvernement », écrivent-ils dans leur communiqué. Le groupe a adressé un courrier à la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarité, Catherine Vautrin, pour que ce rapport de l’Igas « soit transmis à la représentation nationale et rendu public » car les « Français doivent être informés sur cet enjeu majeur de santé publique ».

Via:
https://www.francetvinfo.fr/sante/alimentation/eau-purifiee-illegalement-par-nestle-des-senateurs-demandent-la-publication-du-rapport-tenu-secret-par-le-gouvernement_6337147.html

🔴🇫🇷Éric Dupond-Moretti explique qu’il n’était au courant de rien », au sujet de l’eau purifiée illégalement par Nestlé. »

« Moi, je n’étais au courant de rien ».

Le garde des Sceaux assure que « la justice est saisie et fera la lumière sur toute cette affaire ».

Le ministre insiste sur le fait que « le garde des Sceaux -ça s’appelle la séparation des pouvoirs et ça n’est pas rien- ne peut pas intervenir dans une affaire qui désormais est une affaire en cours. La justice en toute indépendance fera la lumière. S’il y a eu un certain nombre de défaillances, quel que soit le niveau de ces défaillances, les choses seront dites ».

https://www.francetvinfo.fr/sante/alimentation/de-l-eau-contaminee-purifiee-illegalement-par-nestle-moi-je-n-etais-au-courant-de-rien-explique-eric-dupond-moretti_6337036.html

🔴🇫🇷Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet d’Epinal pour tromperie à l’encontre de Nestlé Waters, soupçonné d’avoir eu recours à des traitements illégaux pour purifier ses eaux minérales

L’ouverture de cette enquête fait suite à un signalement de l’agence régionale de santé, a annoncé le parquet d’Epinal, confirmant les informations du « Monde » et de Radio France.

Selon l’enquête de Radio France et du Monde, Nestlé Waters et d’autres industriels sont soupçonnés d’avoir caché au public que l’eau qu’ils pompaient était contaminée, et qu’ils ont eu recours à des systèmes de purification interdits pour continuer de la mettre en bouteille. Nestlé Waters, numéro un mondial de l’eau minérale, a informé en 2021 les autorités françaises qu’il avait utilisé des traitements interdits d’ultraviolets et de filtres au charbon actif sur certaines de ses eaux minérales pour maintenir « leur sécurité alimentaire ».

Les investigations ont été confiées au service national des enquêtes de la Répression des fraudes. Elles « sont toujours en cours, notamment pour établir si la dénomination eau minérale ‘naturelle’ est trompeuse ou pas », a encore précisé le procureur de la République. Selon la réglementation, pour que l’eau puisse se qualifier de « minérale naturelle » ou « de source », il ne doit pas être fait recours à des dispositifs de désinfection.

Via:
https://www.francetvinfo.fr/sante/alimentation/une-enquete-ouverte-pour-tromperie-contre-le-groupe-nestle-waters-accuse-d-avoir-eu-recours-a-des-traitements-interdits-sur-des-eaux-minerales_6337717.html#xtor=AL-85

ATTENTION l’info semble tronquée ! Donc le charbon actif est interdit et les ultraviolets aussi alors que ce sont des procédés naturels !!!??? Voir l’article de UFC que choisir. » »  » D’une part, des traitements non conformes sont utilisés dans toutes les usines du groupe : microfiltration en deçà de 0,8 micron, mais aussi ….charbon actif….. et ….ultraviolet….. dont l’interdiction est absolue. » » » » CE N’EST PAS CLAIR ! Pourquoi interdire des procédés naturels ? https://www.quechoisir.org/actualite-eau-en-bouteille-tromperie-a-grande-echelle-pour-masquer-des-contaminations-n116138/?utm_medium=email&utm_source=nlh&utm_campaign=nlh20240131&at_medium=email&at_emailtype=retention&at_campaign=nlh20240131

Enquête Radio France et Le Monde : Nestlé et d’autres industriels ont purifié illégalement de l’eau contaminée pour continuer de la vendre

Cela touche à peu près tous les Français : quand nous achetons une eau en bouteille, nous pensons qu’elle est pure. Or on se rend compte qu’elle a été contaminée et traitée exactement comme l’eau du robinet. Donc c’est une tromperie qui concernerait absolument tous les consommateurs. L’autre chose qui nous a le plus surpris avec mon confrère du Monde, c’est que le gouvernement était au courant de cette affaire. Et là encore, c’est tentaculaire puisque beaucoup d’administrations sont concernées : des ministères, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, l’Inspection générale des affaires sociales ou des agences régionales de santé.

A écouter ici 👉https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-rendez-vous-du-mediateur/enquete-radio-france-et-le-monde-nestle-et-d-autres-industriels-ont-purifie-illegalement-de-l-eau-contaminee-pour-continuer-de-la-vendre_6335284.html

🔴🇫🇷Foodwatch dénonce une « fraude massive » et porte plainte contre Nestlé Waters et Sources Alma, au sujet de l’eau purifiée illégalement

L’ONG de défense des consommateurs Foodwatch a porté plainte ce mercredi devant le tribunal judiciaire de Paris contre Nestlé Waters et Sources Alma, soupçonnées d’avoir traité illégalement leurs eaux en bouteille et de les avoir vendues sans en informer les consommateurs et consommatrices.

Le 30 janvier, une enquête de la cellule investigation de Radio France et du Monde révélait que Nestlé et d’autres industriels avaient caché au public que l’eau qu’ils pompaient était contaminée. Pour continuer de la mettre en bouteille, ils ont eu recours à des systèmes de purification interdits. 30% des marques d’eau en bouteille sont concernées, selon l’enquête.

Foodwatch dénonce, ce mercredi, une « fraude massive » de ces entreprises. « L’eau en bouteille n’était pas aussi pure qu’on le croyait, écrit l’ONG dans un communiqué. Recourir à des systèmes de traitement de l’eau tels que des filtres à charbon ou des filtres UV, remplir les bouteilles avec de l’eau du robinet, dissimuler ces procédés aux yeux des contrôleurs, commercialiser des produits non-conformes, c’est tout simplement interdit. »

Selon l’ONG, « un tiers des eaux vendues en France ont ainsi subi des traitements non-conformes », dont la marque Cristaline, la plus vendue, mais aussi Perrier, Vittel, Hépar et Contrex notamment.

Foodwatch poursuit Nestlé Waters et Sources Alma pour 9 infractions pénales à la directive européenne sur les eaux minérales, au Code de la consommation et au Code de la santé publique.

Elle reproche l' »utilisation de produits et procédés de traitement qui modifient la composition de l’eau dans ses constituants essentiels ». Elle pointe une « information fausse et de nature à induire en erreur sur les qualités substantielles du produit », ainsi qu’une « tromperie quant aux qualités substantielles d’une marchandise ».

L’ONG relève la « non-conformité portant sur une qualité substantielle du produit », la « falsification de boissons destinées à être vendues », et l' »absence de mention des traitements sur l’étiquetage de l’eau minérale ». Foodwatch dénonce encore la « modification de la composition analytique de l’eau minérale », l' »absence d’information du ministre chargé de la Santé », ainsi que l' »absence d’information de la Commission européenne et des Etats membres par le gouvernement ».

Foodwatch s’interroge également sur « la complaisance de la France » qui est, selon l’organisation, « mouillée dans cette affaire depuis plusieurs années ».

Via:
https://www.francetvinfo.fr/sante/alimentation/eau-purifiee-illegalement-foodwatch-denonce-une-fraude-massive-et-porte-plainte-contre-nestle-waters-et-sources-alma_6379087.html

Laisser un commentaire