l’inscription de la fin du droit du sol à Mayotte»

🔴🇫🇷En déplacement à Mayotte, Gérald Darmanin a annoncé dimanche une révision constitutionnelle pour supprimer le droit du sol sur l’île de l’océan Indien, confrontée à une grave crise migratoire.

« Le président de la Republique m’a chargé de dire aux Mahorais que nous allons prendre une décision radicale : l’inscription de la fin du droit du sol à Mayotte. »
« Il ne sera plus possible de devenir français si on n’est pas soi-même enfant de parent français, nous couperons l’attractivité qu’il y a dans l’archipel mahorais », a déclaré le ministre de l’Intérieur.

Ce droit du sol se décline en 2 volets.

Le 1er concerne les personnes nées en France de 2 parents étrangers. Dès sa majorité, un enfant peut se voir attribuer la nationalité française. «Pour cela, il doit résider en France à la date de ses 18 ans et avoir sa résidence habituelle en France pendant une période continue ou discontinue d’au moins cinq ans depuis l’âge de 11 ans».

Le deuxième volet concerne le « double droit du sol », qui permet aux enfants nés en France, ayant au moins un parent également né en France, d’obtenir la nationalité française dès leur naissance. Le ministère de l’Intérieur rappelle que cette disposition est née en 1851 pour « des motifs essentiellement d’ordre militaire ». Autrement dit, afin de pouvoir incorporer davantage de soldats dans l’armée française.

Si la suppression du droit du sol est actée à Mayotte, « il ne sera plus possible de devenir français si on n’est pas soi-même enfant de parent français »

L’annonce de la suppression du droit du sol à Mayotte porte atteinte à un principe fondamental de la République française : l’égalité devant la loi. Inefficace, cette mesure ouvre une brèche au profit, à nouveau, de l’extrême droite.

Après l’annonce de la suppression du droit du sol à Mayotte, Jules Lepoutre, professeur de droit, estime qu’ «en prévoyant des droits différenciés et plus restreints dans un territoire d’outre-mer, on s’inscrit dans l’histoire coloniale française».

Via:
Lien 1 https://www.huffingtonpost.fr/politique/article/a-mayotte-la-fin-du-droit-du-sol-annoncee-par-gerald-darmanin-qui-promet-de-reviser-la-constitution_229641.html
Lien 2 https://www.leparisien.fr/politique/suppression-du-droit-du-sol-a-mayotte-cest-la-logique-de-la-colonisation-reagit-un-professeur-de-droit-11-02-2024-JF7CSI6FTRD45MHN6QSBR4GHFE.php
Lien 3 https://www.mediapart.fr/journal/france/110224/suppression-du-droit-du-sol-force-de-derogations-mayotte-n-aura-plus-grand-chose-de-francais
Lien 4 https://www.leparisien.fr/societe/fin-du-droit-du-sol-a-mayotte-ce-que-signifie-lannonce-faite-par-gerald-darmanin-11-02-2024-RNZVLR7L5BAAVMCN2MWVCYIUU4.php
Lien 5 https://twitter.com/BFMTV/status/1756583811154940364
Lien 6 https://www.lemonde.fr/politique/article/2024/02/11/gerald-darmanin-annonce-qu-emmanuel-macron-va-proposer-la-fin-du-droit-du-sol-a-mayotte-par-une-reforme-constitutionnelle_6215956_823448.html

Gérald Darmanin, en direct de Mayotte : «Le président de la République m’a chargé de dire aux Mahorais que nous allons prendre une décision radicale : l’inscription de la fin du droit du sol à Mayotte»

👉

Je croyais que la République était une et indivisible, que la loi était la même pour tous. On m’aurait menti !!! Via https://twitter.com/CNEWS/status/1756576980118491449?t=XnE_AzoqUAcuI0ZiuLGLfw&s=19

La boîte de Pandore est ouverte… Gérald Darmanin : «Le président de la République m’a chargé de dire aux Mahorais que nous allons prendre une décision radicale : l’inscription de la fin du droit du sol à Mayotte»

👉

https://t.me/savoirlibre/53459

À propos de Mayotte Face à Le Pen en 2018, Gérald Darmanin disait : « il n’y a pas 2 catégories de Français ni 2 catégories de territoires ». 6 ans plus tard, Darmanin fait le programme de Le Pen. Via: https://twitter.com/ALeaument/status/1757060590806114477?t=yQRFia_LvKvPB3aNMVIjjQ&s=19

🔴🇫🇷L’extrême droite et la droite demandent d’étendre l’interdiction du droit du sol sur tout le territoire

La droite et son extrême applaudissent la mesure annoncée par Gérarld Darmanin ce dimanche 11 février, dans le cadre d’une réforme constitutionnelle, mais demandent au ministre de l’Intérieur d’aller plus loin, en étendant cette politique à l’ensemble du territoire français.

« C’est un bon début », salue Jordan Bardella sur France Info, avançant que « cela fait 20 ans » que le Rassemblement national, dont il est le président, réclame cette mesure. Pour autant, il ne s’agit que d’une « partie de la réponse », selon lui.

Pourquoi est-ce que ce qui est possible à Mayotte, ne le serait pas dans l’ensemble du pays », questionne l’élu d’extrême droite.

Jordan Bardella en fait cependant une problématique assimilable à l’ensemble du pays: « Ce qui est en train de se passer à Mayotte est précisément le futur de la métropole si on ne reprend pas dès maintenant le contrôle de notre pays ».

Même refrain du côté d’Éric Zemmour. Interrogé par France 2, le président de Reconquête appelle lui aussi à « supprimer le droit du sol dans toute la France », allant jusqu’à décrire Mayotte comme le « miroir grossissant et accéléré de la France métropolitaine ».

La veille, Marion Maréchal, vice-présidente exécutive de la formation d’extrême droite, a agité sur BFMTV la menace d’une « perte totale de contrôle de l’immigration clandestine et (…) légale ».

« C’est ce que vivra la métropole dans 30, 40, 50 ans si nous ne faisons rien », a averti la tête de liste de Reconquête aux prochaines élections européennes.

Pour la nièce de Marine Le Pen, cela reviendrait à « organiser le transfert de l’immigration de Mayotte vers la métropole ».

Via:
https://www.bfmtv.com/politique/extreme-droite/l-extreme-droite-et-la-droite-demandent-d-etendre-l-interdiction-du-droit-du-sol-sur-tout-le-territoire_AN-202402120352.html

🔴🇫🇷Le président de la Ligue des droits de l’Homme juge que la fin du droit du sol à Mayotte, est une annonce « extrêmement dangereuse ».

Patrick Baudouin estime, que cette annonce de Gérald Darmanin « renforce le RN ».

Depuis environ deux semaines, le collectif des « Forces vives de Mayotte » maintient des barrages routiers aux quatre coins de l’île, paralysant la circulation et perturbant la vie économique du département pour dénoncer l’insécurité et la crise migratoire. Le ministre de l’Intérieur est donc en déplacement à Mayotte pour tenter de calmer la situation.

Pour Patrick Baudouin, cette annonce « ne pourrait être que censurée par le Conseil constitutionnel ».

« C’est vraiment une remise en cause d’un droit fondamental qui existe en France depuis 1804 et Napoléon. On avait instauré ce droit du sol à cette époque qui avait ensuite été renforcé en 1851.

Il ne s’agit pas de nier l’existence du problème de Mayotte, mais la France a délaissé Mayotte pendant des années.

Aujourd’hui, prendre une mesure purement discriminatoire et répressive ne résoudra pas totalement le problème. Il y a d’autres méthodes qui permettent de ne pas renier nos principes fondamentaux.

Via: https://www.francetvinfo.fr/france/mayotte/fin-du-droit-du-sol-a-mayotte-le-president-de-la-ligue-des-droits-de-l-homme-juge-cette-annonce-extremement-dangereuse_6359602.html

Ce migrant congolais nous explique son parcours par la Tanzanie, les passeurs comoriens qui l’ont amené depuis Dar es Salaam, la somme à débourser (3000€ en tout), la prise en charge ici par l’association “Solidarités Mayotte” et sa demande de droit d’asile pour la métropole. https://t.me/journaldeschouans/76126

🔴🇫🇷Gérard Larcher suggère de ne « pas limiter le débat du droit du sol à Mayotte »

Favorable à la suppression du droit du sol à Mayotte, annoncée par le gouvernement, le président du Sénat, Gérard Larcher, a souhaité jeudi 15 février ne « pas limiter » ce débat « seulement à Mayotte » et évoqué les cas de la Guyane et de l’île de Saint-Martin.

La réforme envisagée par l’exécutif, qui passera par une modification de la Constitution, « ne règle pas tout, mais c’est un signal extrêmement fort », car « Mayotte est dans une situation épouvantable » et « nous avons le devoir de protéger nos compatriotes ».

Anticipant déjà le « débat nécessaire » sur la suppression du droit du sol, le président du Sénat a estimé qu’« il ne faut pas se limiter, dans le débat que nous aurons, seulement à Mayotte ».

Via:
https://www.lemonde.fr/politique/article/2024/02/15/droit-du-sol-gerard-larcher-suggere-de-ne-pas-limiter-le-debat-a-mayotte_6216701_823448.html

📢🔴🇫🇷Analyse de Clément Victorovic, au sujet de la suppression du droit du sol à Mayotte, que Darmanin a annoncé la semaine dernière

Non seulement supprimer le droit du sol à Mayotte ne résoudra rien. Mais de surcroît, Gérald Darmanin vient à nouveau de légitimer l’un des totems de l’extrême-droite… qu’il a l’audace de prétendre combattre !

Via:
https://twitter.com/clemovitch/status/1759189134814433283?t=YmPY0vG7TvhQgHl2Hu3m6A&s=19

Laisser un commentaire