Danone investi 3,5 millions de dollars dans une start-up israélienne de lait de culture !

ALERTE ⚠️ Danone investi 3,5 millions de dollars dans une start-up israélienne de lait de culture !

Après #Nestlé, qui s’est allié il y a deux ans avec l’israélien Future Meat pour étudier le potentiel de la viande in vitro, un deuxième géant de l’alimentaire s’aventure sur les paillasses des labos où se dessinent les assiettes de demain.

💥 Danone a investi, via son incubateur Danone Manifesto Ventures, dans une start-up israélienne, #Wilk, ex #Biomilk.
‼️ Cette fois, il ne s’agit pas d’alternatives végétales au lait, dans lesquelles Danone avait fait un pas de géant en 2017 en rachetant WhiteWave.

‼️Wilk a mis au point une technologie pour reproduire dans des bioréacteurs des cellules humaines et animales productrices de lait…

🤮 L’objectif: produire en laboratoire des ingrédients laitiers pour des débouchés potentiels divers (yaourts, laits pour bébé…)

En novembre, Wilk a présenté son premier prototype de yaourt à base de lait artificiel.

Si Danone ou Coca-Cola – qui a aussi investi 2 millions de dollars dans Wilk en 2021 – n’en sont pas à produire boissons et desserts de synthèse, l’opération confirme l’intérêt croissant des agro-industriels pour les nouvelles façons de faire des protéines animales.

Dans sa feuille de route 2024, Danone a d’ailleurs placé la R&D et les technologies de pointe dans ses priorités. Controversées, notamment dans les pays à forte culture agricole, les start-up de culture cellulaire (de lait, de viande, de miel…) promettent de répondre au défi de nourrir 10 milliards d’habitants en 2050, tout en réduisant l’impact de l’élevage sur la planète.

Ce qui pose un autre défi: arriver à cohabiter avec un monde agricole déjà très bousculé… (¿)

agriculteursEnColère

⚠️ Danone abandonne le lait de vache pour le lait végétal, près de 200 producteurs du Gers se retrouvent sur le carreau !

La FNSEA n’est pas loin de cette décision

Explications :

‼️ La FOP (Fédération française des producteurs d’oléagineux), dans un thread sur X ( https://x.com/FopProducteurs/status/1752361285994320323 ) écrit :

Avril a été créé il y a 40 ans par des paysans & pour les paysans. Tous, producteurs de graines oléagineuses, ils ont voulu se doter d’un outil industriel qui transforme leurs productions & les valorisent
Avril assure des débouchés diversifiés aux cultures oléagineuses : huiles de table, production d’énergie, alimentation pour les animaux, ingrédients biosourcés
Les agriculteurs sont impliqués dans la gouvernance du groupe. Les administrateurs de la FOP, désignés par les antennes régionales de la FNSEA, y représentent les actionnaires fondateurs.
Le conseil d’administration est statutairement présidé par un agriculteur adhérent à la FOP et issu de la FNSEA : depuis 2017, Arnaud Rousseau est le président non exécutif du conseil d’administration.

DONC

Le président de AVRIL est statutairement un agriculteur de la FOP et de la FNSEA

c’est comme cela que Arnaud ROUSSEAU se retrouve à la tête du groupe AVRIL et de la FNSEA

‼️ Pourquoi le lien avec DANONE ?

📌Au Conseil d’Administration de AVRIL se trouve :

Ayla Ziz, Directrice Générale Ventes Danone
https://www.avril.com/groupe/modele-et-gouvernance

📌 En 2017, Le groupe Avril intègre un pur produit « Danone » dans son comité exécutif en la personne d’Olivier Delaméa. Nouveau directeur général du domaine Huiles & condiments du groupe Avril, il sera à ce titre en charge du déploiement du plan stratégique « Avril 2020 » au sein de ces activités.

https://www.processalimentaire.com/flash-iaa/olivier-delamea-nouveau-dg-huiles-et-condiments-du-groupe-avril-30320

Olivier Delamea, qui a « pris du grade » chez Avril en 2018, qui devient Directeur Général des domaines Transformation Végétale et Huiles & Condiments

https://presse.avril.com/nomination-olivier-delamea-directeur-general-des-domaines-transformation-vegetale-et-huiles-condiments/

‼️Rappel : Danone tue les agriculteurs !
https://t.me/FrenchWhistleblowers/8036

💥 Danone tue les agriculteurs !

Danone abandonne le lait de vache pour le lait végétal, près de 200 producteurs du Gers se retrouvent sur le carreau !

Suivre les tendances n’est pas bénéfique pour tout le monde.

L’usine Danone de Villecomtal-sur-Arros dans le Gers, historiquement destinée à la production de yaourts, a subi deux années pleines de travaux afin de se transformer en usine de fabrication de lait d’avoine. 

Ce sont les nouvelles habitudes de consommation qui ont poussé le géant de l’agro-alimentaire à opérer ce changement majeur, investissant 43 millions d’euros.

«La transformation de l’usine est le symbole de cette transition alimentaire voulue par les consommateurs» a expliqué Yann Le Roy, vice-président des opérations chez #Danone.  

«UNE NOUVELLE TRÈS BRUTALE»

💥 L’usine a été inaugurée ce lundi 12 février, en présence d’élus locaux et de la presse. «Nous avons pu conserver l’emploi dans le secteur. Notre priorité est de maintenir l’activité sur nos territoires ruraux» a affirmé Mathieu Mourra, maire de la commune.
Cependant, ce changement dans la production n’est pas passé auprès des producteurs locaux. Les 187 éleveurs qui produisaient le lait utilisé par l’usine pour la fabrication des yaourts ont été fortement impactés.

Même si un accord de compensation a été trouvé pour les éleveurs locaux, l’importation de l’avoine de l’étranger ne passe pas auprès de ces derniers : «On pourrait sûrement produire cette céréale ici. Pour l’instant, Danone n’a fait aucun effort pour nous proposer un prix incitatif» a confié Gérard Brocca, éleveurs de vaches laitières dans le Gers,

⚠️ Cette production sera destinée à être distribuée sous la marque Alpro dans 26 pays, principalement en Europe.

🎥 Comment Danone domine le marché du yaourt ! (Mai 2023)
https://youtu.be/L6ZDCfs-RQk

‼️ RAPPEL : L’Indonésie est le deuxième pollueur plastique des océans, après la Chine. Des organisations de protection de l’environnement collectent et analysent les déchets plastiques retrouvés sur les plages, dans les mangroves ou les rivières.

Depuis 2020, plusieurs rapports d’ONG placent Danone en tête des pollueurs plastiques du pays. Cette entreprise française et sa filiale indonésienne Aqua multiplient pourtant les engagements en faveur de la préservation de la planète.

Enquête de Arte : 🎥 https://youtu.be/1oi2BrijQPs

Laisser un commentaire