7 sapeurs-pompiers de Saint-Étienne ont été mis au placard et sont menacés de licenciement

🔴🇫🇷7 sapeurs-pompiers de Saint-Étienne ont été mis au placard et sont menacés de licenciement pour avoir refusé de raser leur barbe.
On nous met la pression ».

On est libres de disposer de notre apparence physique, non? »
Début février, ils ont même reçu un rappel à l’ordre de la direction du SDIS 42 et ils risquent aujourd’hui une révocation.

Depuis, ces hommes ne quittent plus la caserne et sont cantonnés à des « missions fonctionnelles en service hors rang au pôle opérationnel »

Le délégué syndical Sud Rémy Chabbouh regrette que ses collègues soient relégués à « faire des photocopies et laver des camions ».

De son côté, la direction du SDIS de la Loire, avance vouloir protéger ses agents de la toxicité des fumées auxquelles ils sont exposés devant un feu. Elle brandit la note de service n°20-13 du règlement intérieur de la caserne, dans laquelle il est mentionné que « le masque de protection respiratoire » porté en intervention « doit être porté sur une peau rasée afin de garantir une étanchéité optimale et prévenir les fuites de nature à mettre en danger le sapeur-pompier ».

Un argument qui ne convaint pas le pompier Rémy Chabbouh, lui-même barbu. « Ce raisonnement ne tient pas car on porte des cagoules en tissu sous nos casques et nos tenues de feu; On nous met la pression alors que notre peau n’est pas censée être en contact direct avec le masque ».

Selon lui, « le problème ne vient pas des barbes, mais plutôt du fait d’avoir désobéi à un ordre hiérarchique ».

La loi française fixant les tenues et équipements des pompiers n’exclut pas la barbe, au contraire. Selon l’arrêté du 8 avril 2015, il est bien précisé qu’il est » impératif de bien tailler sa barbe ou sa moustache afin de permettre une efficacité optimale du port des masques de protection ».

Pour sa défense, la direction du SDIS de la Loire explique interdire la barbe aux pompiers pour éviter que leurs poils ne réduisent « l’étanchéité du masque FFP2 » lorsque les agents sont mobilisés pour une intervention de service aux personnes.

Via: Source https://www.bfmtv.com/societe/on-nous-met-la-pression-des-sapeurs-pompiers-sommes-de-raser-leur-barbe-sous-peine-de-licenciement_AN-202402160933.html?at_brand=BFMTV&at_compte=BFMTV&at_plateforme=twitter

Laisser un commentaire