Paris réitère son appel à un « arrêt des combats » pour éviter « un désastre » à Gaza

🔴🇫🇷🇵🇸Paris réitère son appel à un « arrêt des combats » pour éviter « un désastre » à Gaza

La France, vivement préoccupée après les frappes israéliennes sur Rafah (au sud de la bande de Gaza), a exhorté Israël à l’arrêt des combats pour éviter «un désastre».

«Une offensive israélienne à grande échelle [y] créerait une situation humanitaire catastrophique d’une nouvelle dimension et injustifiable», a réagi le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères, Christophe Lemoine.

«Afin d’éviter un désastre, nous réitérons notre appel à un arrêt des combats», a-t-il ajouté dans une déclaration écrite.

Paris rappelle que « Rafah est aujourd’hui un lieu où plus de 1,3 million de personnes se réfugient ». « C’est aussi un point de passage vital pour acheminer l’aide humanitaire pour la population de Gaza », souligne le porte-parole du Quai d’Orsay.

« À Gaza comme partout ailleurs, la France s’oppose à tout déplacement forcé de populations, proscrit par le droit international humanitaire », a commenté Christophe Lemoine.

« L’avenir de la bande de Gaza et de ses habitants ne pourra s’inscrire que dans un Etat palestinien vivant en paix et en sécurité aux côtés d’Israël », a-t-il également ajouté.

Via:
https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/israel-territoires-palestiniens/actualites-et-evenements/2024/article/israel-territoires-palestiniens-frappes-israeliennes-a-rafah-11-02-24

🔴🇵🇸Le bureau de Médecins du Monde dans le centre de Gaza a été « délibérément détruit cette semaine », annonce son vice-président.

Le vice-président de l’ONG, Jean-François Corty, estime que les capacités d’intervention des soignants sont désormais « quasi nulles ».

Il rappelle que « l’aide est pourtant massivement présente en Israël ou en Egypte », avec des médicaments et « tout ce qu’il faut pour faire des soins », mais regrette de ne pas réussir « à faire rentrer cette aide de manière proportionnée ».

Jean-François Corty rappelle également le décès d’un médecin urgentiste de Médecins du Monde, tué il y a deux mois dans le bombardement de son immeuble à Gaza

Depuis que la Cour internationale de justice a évoqué le risque de génocide des Palestiniens, « les choses n’ont pas évolué », déplore le vice-président de l’ONG.

Via:
https://www.francetvinfo.fr/monde/proche-orient/israel-palestine/le-bureau-de-medecins-du-monde-dans-le-centre-de-gaza-a-ete-deliberement-detruit-cette-semaine-annonce-son-vice-president_6357976.html

Laisser un commentaire