Bilal M. : révélations sur un homicide policier caché par le pouvoir.

🔴🇫🇷Bilal M. : révélations sur un homicide policier caché par le pouvoir.

Reconstitution 3D à l’appui, le média index révèle des incohérences majeures dans la version policière des faits.

À Pierrelaye (95), le 23 juin 2021 au matin, Bilal M., 34 ans, est tué d’une balle dans le dos par des policiers qui procèdent à son expulsion locative. Ces derniers ont plaidé la légitime défense.

Pour procéder à l’expulsion de Bilal M., l’huissier de justice était accompagné par 4 policiers du commissariat d’Herblay.

Une fois dans le séjour de l’appartement, les policiers aurait trouvé Bilal allongé dans son canapé, assoupi sous une couverture.

Les policiers rapportent que Bilal M. les auraient alors brutalement attaqués au couteau.

Aucun couteau n’a été trouvé a proximité du corps de Bilal M. Seul en aiguiseur à couteau et un couteau de cuisine ont été retrouvé, derrière le comptoir de la cuisine.

L’IGPN a réalisé des clichés d’une «mise en situation» organisée dans ses locaux, durant laquelle les policiers ont joué leur propre rôle.

Or, la version des policiers présente 2 incohérences majeures par rapport aux lésions établies par l’autopsie de Bilal M.

Une 3e incohérence concerne le temps de l’action. Les policiers invoquent un « tir réflexe ». Or, la reconstitution établit qu’il aurait fallu au minimum 5 secondes à Bilal M. pour effectuer tous les mouvements décrits par les policiers.

La reconstitution 3D permet d’étudier une autre hypothèse: un tir effectué avant que Bilal M. ne se soit relevé.

La trajectoire de tir reste compatible avec les lésions établies par l’autopsie tant que la victime se trouve aux pieds du canapé.

Dans un tel scenario, il est plausible que l’impact ait fait retomber Bilal M. sur le canapé sur le dos, dans une position qui serait compatible avec les lésions du tir de taser établies par l’autopsie.

En janvier 2022, la plainte déposée par la famille de Bilal M. a conduit à l’ouverture d’une instruction judiciaire. 2 ans et demi après les faits, elle est toujours ouverte.

Lien 1 https://www.index.ngo/enquetes/homicide-de-bilal-m-la-reconstitution-3d-invalide-la-version-policiere/
Lien 2 https://twitter.com/blast_france/status/1753100901034950973

Laisser un commentaire