Sophie Binet ironise sur le « deux poids, deux mesures » de Darmanin

📢🔴🇫🇷Sophie Binet ironise sur le « deux poids, deux mesures » de Darmanin: « La prochaine fois, on manifestera avec des tracteurs! »

La secrétaire générale de la CGT est revenue sur les propos du ministre de l’Intérieur, qui, avait affirmait, il y a 2 jours, qu' »on ne répond pas à la souffrance en envoyant les CRS », au sujet de la crise des agriculteurs.

« J’appelle Gérald Darmanin à être cohérent, et à cesser ce deux poids, deux mesures », a lancé la secrétaire générale de la CGT, Sophie Binet.

« Je l’appelle à mettre immédiatement fin aux poursuites qui visent 1.000 militants et militantes CGT, poursuivis pour s’être mobilisés contre la réforme des retraites, a-t-elle souligné. Comme les agriculteurs, les actions étaient non-violentes. »

La secrétaire générale de la CGT a ensuite énuméré certaines des raisons pour lesquelles ces militants étaient poursuivis : « feu de palettes sur la voie publique », « déroulé de papier toilette sur un bâtiment ». « Cela nous vaut d’être poursuivis avec des procès », a-t-elle raillé. Et d’ironiser: « La prochaine fois, la CGT manifestera avec des tracteurs, ça sera plus peut-être simple »

Via:
https://twitter.com/telematin/status/1750787153943032106?t=6CjZ85hq-jkOOpSjYqk62Q&s=19

🔴🇫🇷Face aux agriculteurs, l’exécutif est accusé de complaisance

Le mouvement des agriculteurs a parfois pris des tournures radicales. Mais Darmanin assume de ne pas envoyer de CRS. Une stratégie pour éviter l’embrasement qui pourrait se révéler risquée

L’action et les propos du ministre de l’Intérieur mettent en lumière le coupable «deux poids, deux mesures» de l’Etat face aux mouvements sociaux.

Le mouvement de colère des agriculteurs s’est fait, ces deux derniers jours, de plus en plus radical. Sans intervention des forces de l’ordre, sur instruction gouvernementale.

Le renseignement territorial avait pourtant alerté, mercredi, des « risques de dérapages » et « de troubles à l’ordre public (…) réels ». Mais l’exécutif s’en est tenu à sa ligne : « pas question » d’empêcher les blocages et consigne de « grande modération » aux forces de l’ordre.

« On ne répond pas à la souffrance en envoyant les CRS (…) Les agriculteurs travaillent et, lorsqu’ils ont envie de démontrer qu’ils ont des revendications, il faut les entendre », a assumé Gérald Darmanin.

« En tant que ministre de l’Intérieur, à la demande du président et du Premier ministre, je les laisse faire ».

Quant à Gabriel Attal, s’il a rappelé ce vendredi qu’« il n’y a aucune violence justifiée », il a dans le même temps évoqué des « colères saines ».

Une mansuétude rare à l’égard de manifestants, signe que l’exécutif veut à tout prix éviter un embrasement.des élus ont été malmenés : le député Renaissance Jean-René Cazeneuve a été enfariné et des monceaux de fumiers ont été déversés devant le domicile du chef des sénateurs macronistes, François Patriat.

La gauche s’indigne et dénonce le « deux poids, deux mesures » de l’exécutif. « L’ordre républicain n’est pas à géométrie variable », a grondé le maire PS de Montpellier, Michaël Delafosse, sur X. « Maintenant que le Premier ministre a apporté des réponses fortes, il y aura moins de légitimité à mener des actions par la force. Le ton peut changer », estime un élu marcheur.

« Lui qui gonfle volontiers les muscles face aux mobilisations sociales la il (Darmanin) joue profil bas face à la colère des agriculteurs. » Jonathan Bouchet-Petersen.

Via:
https://www.liberation.fr/politique/si-seulement-gerald-darmanin-traitait-tous-les-manifestants-comme-des-agriculteurs-20240126_R5D55RAQCFCZBDHQ4CQWAP6L5M/?utm_medium=Social&xtor=CS7-51-&utm_source=Twitter#Echobox=1706269370
https://www.leparisien.fr/politique/agriculteurs-en-colere-apres-les-violences-lexecutif-accuse-de-complaisance-26-01-2024-JRKSCVQV7ZDBBIWFVFVQU37GCM.php?at_creation=Twitter&at_campaign=Partage%20Twitter%20CM&at_medium=Social%20media

Laisser un commentaire