le gouvernement du nouveau président Javier Milei lance un protocole anti-manifestations.

🔴🇦🇷En Argentine, le gouvernement du nouveau président Javier Milei lance un protocole anti-manifestations.

Le président Javier Milei annonce une répression totale contre la société civile argentine, appelant les forces armées à briser les grèves, à arrêter les manifestants, à « protéger » les enfants des familles qui les amènent aux manifestations et à constituer un nouveau registre national de toutes les organisations agitatrices.

Le gouvernement de l’ultralibéral président Javier Milei a annoncé jeudi un « protocole » de lutte contre le « désordre absolu » des manifestations sociales avec blocage de routes, en augmentant le rayon d’action des forces de l’ordre et s’engageant à faire « payer les organisateurs ».

La ministre de la Sécurité Patricia Bullrich, a annoncé des mesures, et une prochaine loi, pour empêcher les « coupures, piquets, barrages », qui impactent l’activité et « empêchent les Argentins de vivre en paix »

Dorénavant, toutes les forces fédérales pourront intervenir sur une manifestation bloquant un axe de circulation.

Patricia Bullrich a aussi affirmé que des sanctions s’appliqueront aux parents qui amènent des enfants ou adolescents à des manifestations. « Il y aura des conséquences fortes pour qui utilise des enfants comme boucliers ».

Via:
https://www.bfmtv.com/international/amerique-latine/argentine-le-gouvernement-du-nouveau-president-javier-milei-lance-un-protocole-anti-manifestations_AD-202312150814.html?at_brand=BFMTV&at_compte=BFMTV&at_plateforme=twitter&at_campaign=Fan_pages&at_medium=Community_Management

Le président argentin Javier Milei annonce une répression de la société civile, demandant aux forces armées de briser les grèves, d’arrêter systématiquement les manifestants et de créer un nouveau registre national pour ficher toutes les organisations qui s’opposeraient.

🇦🇷 30 PREMIÈRES MESURES DU DÉCRET PRÉSIDENTIEL DE DÉRÉGLEMENTATION DE JAVIER MILEI QUI SUIT :

1) Abrogation de la loi sur les locations
2) Abrogation de la loi sur l’approvisionnement
3) Abrogation de la loi sur les gondole
4) Abrogation de l’achat national
5) Abrogation de l’observatoire des prix
6) Abrogation de la loi promotion industrielle
7) Abrogation de la loi sur la promotion du commerce.
8) Abrogation des régimes de partenariat étatique permettant la privatisation des entreprises publiques
9) Abrogation du cadre juridique de la société Sociedad del Estado
10) Modernisation du régime du travail
12) Réforme du code des douanes
13) Abrogation de la loi foncière
14) Modification du droit de juridiction
15) Abrogation de la loi qui empêche les privatisations
16) Mise en œuvre du ciel ouvert
17) Modification du code civil et commercial
18) Suppression des restrictions de prix sur les médicaments prépayés.
19) Déréglementation du marché des télécommunications
20) Déréglementation du tourisme.
21) Modification du Code Civil et Commercial pour garantir que les obligations contractées en devises étrangères doivent être payées dans la devise convenue.
22) Modification du cadre réglementaire de la médecine prépayée et des œuvres sociales.
23) Élimination des restrictions de prix sur le secteur du prépayé.
24) Incorporation des sociétés de médicaments prépayés dans le régime du travail social.
25) Mise en place d’une prescription électronique pour rationaliser le service et minimiser les coûts.
26) Modifications du régime des entreprises pharmaceutiques pour promouvoir la concurrence et réduire les coûts.
27) Modification du droit des sociétés afin que les clubs de football puissent devenir des sociétés anonymes s’ils le souhaitent.
28) Déréglementation des services Internet par satellite.
29) Déréglementation du secteur du tourisme en éliminant le monopole des agences de tourisme.
30) Incorporation d’outils numériques pour les procédures d’immatriculation automobile.

🔴🇦🇷Des milliers de personnes ont manifesté à Buenos Aires en Argentine contre un « méga-décret » du nouveau président Javier Milei, qui prévoit un paquet de 300 mesures pour libéraliser massivement l’économie.

⚡️🏛🇻🇪 🇦🇷 Nicolás Maduro accuse Javier Milei d’utiliser des tactiques répressives..!!

Nicolás Maduro, président du Venezuela, a accusé son homologue argentin Javier Milei d’adopter une doctrine de sécurité basée sur les manuels répressifs d’Israël et des États-Unis, axée sur la répression du peuple argentin et l’affaiblissement de sa souveraineté.

https://t.me/Roby_11sept

🔴🇦🇷En Argentine, la justice suspend provisoirement les réformes du travail de Javier Milei.

La justice argentine a retoqué ce mercredi 3 janvier, du moins provisoirement, des réformes du droit du travail incluses dans le « méga-décret » dérégulateur du président ultralibéral Javier Milei qui subit ainsi un premier revers.

La Chambre nationale du Travail, instance de droit du travail, qui avait été saisie par la CGT, plus grande centrale syndicale du pays, a pris « une mesure conservatoire suspendant l’applicabilité » des dispositions du chapitre « Travail » du décret du 20 décembre, dans l’attente d’un examen législatif sur le fond. Le gouvernement « va faire appel ».

Le président Milei, investi le 10 décembre, avait 10 jours plus tard annoncé un « Décret de nécessité et d’urgence » (DNU), posant le cadre d’une dérégulation massive de l’économie, modifiant ou abrogeant plus de 300 normes, affectant notamment le travail, l’encadrement des prix et loyers, la privatisation d’entreprises publiques, les réglementations aux exportations et importations.

Via:
https://www.nouvelobs.com/monde/20240103.OBS82824/en-argentine-la-justice-suspend-provisoirement-les-reformes-du-travail-de-javier-milei.html

🔴🇦🇷Des milliers de personnes ont manifesté en Argentine contre le contre les réformes ultralibérales du président d’extrême droite Javier Milei

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans la capitale, Buenos Aires, ainsi qu’à Cordoba, Tucuman ou La Rioja, pour protester contre ses réformes d’austérité.

Le président ultralibéral argentin Javier Milei fait face ce mercredi à sa première contestation d’ampleur, grève générale et manifestation massive.

Après un mois et demi de présidence Milei, une avalanche de projets de loi dérégulateurs, une dévaluation de 54% et des mesures d’austérité effectives ou planifiées, « les gens sont en colère (…) personne ne peut le nier », « nous venons défendre quarante ans de démocratie, défendre la patrie », a lancé à la foule le codirigeant de la CGT, Hector Daer.

« Se promener avec une tronçonneuse est une chose, gouverner en est une autre », qui requiert « de faire preuve de mesure », a-t-il lancé, visant le chef de l’Etat.

Via:
https://www.lemonde.fr/international/article/2024/01/24/en-argentine-le-president-javier-milei-confronte-a-une-greve-generale-et-a-de-nombreuses-manifestations_6212782_3210.html

🔴🇦🇷 Violente répression en Argentine contre la loi omnibus de Javier Milei

Alors que des milliers de personnes étaient rassemblées devant le Congrès pour dénoncer la loi Omnibus, la police fédérale a entamé une répression sanglante.

La police a réprimé les manifestants, à l’aide de balles en caoutchouc, de gaz lacrymogènes et de canons à eau, lors de la mobilisation des syndicats, contre la loi omnibus, qui a été votée. De nombreux affrontements ont également eu lieu. 25 journalistes et des dizaines de personnes ont été blessés lors du rassemblement.

Des dizaines de journalistes ont été attaqués et blessés par des balles en caoutchouc et des gaz lancés par la police. Un membre du FIT-U et avocat de la CeProDH, une organisation de défense des droits de l’homme, a été touché à l’œil par une balle en caoutchouc.

Des voltigeurs à moto ont tiré au flashball sur les manifestants présents devant le Congrès à Buenos Aires.

Via:
https://twitter.com/RevPermanente/status/1753201405689467172?t=qkX0bMqPyi60EbxIVsxhhA&s=19
https://www.revolutionpermanente.fr/Repression-sanglante-en-Argentine-des-journalistes-vises-par-la-police-un-avocat-du-FIT-U-touche-a
https://www.lemonde.fr/international/article/2024/02/02/argentine-les-reformes-deregulatrices-de-javier-milei-franchissent-une-premiere-etape-au-parlement_6214497_3210.html?utm_term=Autofeed&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1706911873
https://twitter.com/_IPNoticias/status/1753186925869932975?t=5YWEzOuzturaKW2NNn6Djw&s=19
https://www.revolutionpermanente.fr/Argentine-le-gouvernement-reprime-violemment-la-contestation-devant-le-Parlement

Laisser un commentaire