LA DISCRÈTE GRAPHÉNISATION GÉNÉRALE de l’humanité

La Newsletter de Michel DOGNA
LA DISCRÈTE GRAPHÉNISATION GÉNÉRALE
de l’humanité
Par Dominique Guillet

héroïque défenseur des légumes ancestraux arbitrairement interdits et fondateur de l’association dissidente KOKOPELLI

DE L’OXYDE DE GRAPHÈNE PARTOUT
Dominique guillet nous rappelle, dans la présentation exceptionnelle du nouveau film NEXT DOSE 3, que le graphène ne se trouve pas uniquement dans les vaccins, et que nous sommes attaqués de toutes parts à notre insu. Je rappelle en passant que le cocktail de 11 vaccins obligatoires pour les nouveaux nés, promulgué par Macron/Buzyn et mis en application depuis le 1ier janvier 2018, est bourré de graphène. Quel avenir pour tous ces enfants ?

À plusieurs reprises, je me suis étonné dans mes publications, du silence des alerteurs en vogue, face à ce problème gravissime. Effectivement, ils s’en tiennent exclusivement à l’aspect viral du cov19 et à ses évolutions. Seule la Dr suisse Astrid Stuckelberger, parallèlement avec quelques homologues américaines telles Cary Madej et la journaliste scientifique Karen Kingston, a apporté des informations explosives très documentées mettant à terre cet étrange omerta général.

Dominique Guillet est beaucoup plus incisif contre ces ténors contestataires qui bénéficient d’un grand engouement de la part d’un public averti et conscient. Il n’hésite pas à citer des noms tels Raoult, Péronne, Fouchet, Henrion-Caude, Joyeux, etc., qu’il accuse de pratiquer une politique de « terre brûlée ». Personnellement, je veux penser qu’ils ont de terribles épées de Damoclès au-dessus de la tête.

Quand on vous dit : La cause du mal est le Cov19 et ses dérivés.
Traduisez : la cause est l’oxyde de graphène.
Le Covid est un leurre pour cacher la réalité
du graphène et de la protéine Spike.

LISTE DES PRODUITS CONTENANT DU GRAPHÈNE
(établie par Dominique Guillet)

Tests PCR, de nombreux médicaments, le sérum physiologique, des biocapteurs, des aérosols, des cosmétiques, des emballages alimentaires, les pansements, les condoms, les serviettes hygiéniques, les culottes de règles, les anesthésiants, les implants dentaires, les lentilles oculaires, le béton, l’asphalte, les huisseries, les membranes pour le traitement des eaux, les filtres d’aération, les fertilisants, les pesticides biocides agricoles, les chaussures et vêtements à bio-testeurs, l’isolation des vêtements, les masques faciaux, des peintures murales, les batteries, l’électronique, les éoliennes, les radiateurs, les couvertures pour la nuit, les matelas, les ampoules électriques, les écouteurs, les lunettes de ski, les patchs anti-douleurs, les filtres de cigarettes, la bière, sans oublier les retombées des chemtrails.

NOTA : J’ajoute personnellement comme suspects tous les produits alimentaires industriels monitorés pas Nestlé.

Il est clair que nous n’avons donc pratiquement aucune chance d’échapper à cette pieuvre génocidaire mondiale, devant aboutir d’une part à une sélection naturelle drastique et d’autre part à des légions de mi-humains mi-robots pilotés par la 5G, voire une 6G ou 7G, grâce au graphène récepteur ingéré.

Présentation du nouveau film NEXT DOSE 3 : Faut-il encore des preuves ?

Il n’y a pas 4 h d’écoute mais autour de 2h, à déguster par tranches tellement c’est dense et important. Je conseille de zapper, au départ, la présentation des vues au microscope électronique qui est un peu indigeste d’emblée pour les non-initiés. Passez directement à la minute 55’ avec Astrid, ou directement au témoignage explosif de Dominique Gillet à 1 heure 19, quitte à revenir sur Astrid après pour une meilleure compréhension de son message initial.

https://crowdbunker.com/v/jHXNFzvH

Laisser un commentaire