Amélie Oudéa-Castéra admet une erreur après son audition par une commission d’enquête parlementaire

🔴🇫🇷Amélie Oudéa-Castéra admet une erreur après son audition par une commission d’enquête parlementaire.

La ministre des sports a reconnu, dans un courrier adressé vendredi aux députés enquêtant sur les défaillances des fédérations, s’être trompée en justifiant son salaire de l’époque où elle était directrice générale de la Fédération française de tennis.

Interrogée, jeudi 16 novembre, par les membres de la commission d’enquête parlementaire sur les défaillances des fédérations sportives, la ministre des sports a été invitée à donner des indications sur la rémunération qu’elle a perçue, de mars 2021 à mai 2022, comme directrice générale de la Fédération française de tennis (FFT).

Devant les députés, Mme Oudéa-Castéra a alors avancé que son généreux salaire de l’époque pouvait être justifié par la bonne santé économique de la FFT, ajoutant que l’instance ne touchait « pas un euro de subvention publique ». Une erreur factuelle que la ministre a reconnue dès le lendemain, s’évitant ainsi un risque de poursuite judicaire pour parjure.

Mme Oudéa-Castéra a envoyé, vendredi 17 novembre, un courrier rectificatif à la présidente de la commission d’enquête, Béatrice Bellamy (Vendée, Horizons), et la rapporteuse, Sabrina Sebaihi (Hauts-de-Seine, Ecologistes), reconnaissant son erreur.

Via:
https://www.lemonde.fr/sport/article/2023/11/17/amelie-oudea-castera-reconnait-une-erreur-apres-son-audition-par-une-commission-d-enquete-parlementaire_6200741_3242.html

Amélie Oudéa-Castéra, anatomie d’un pur produit de la caste

Amélie Oudéa-Castéra défraye en ce moment même la chronique à cause de ses émoluments de directrice générale de la Fédération Française de Tennis. L’affaire est un peu épidermique et même anecdotique quand on connaît son pedigree. Epouse de l’ancien directeur général de la Société Générale, passé à la tête de Sanofi, Amélie Castéra vient d’une famille typique de la caste. Accessoirement, elle est de la même promotion qu’Emmanuel Macron et n’est pas complètement dans le besoin. Voilà un parfait produit de la macronie, qui illustre qui détient vraiment le pouvoir dans l’extrême centre.

👉 Écœurant…

✍️La HATVP : un contrôle à géométrie variable et à ajustements constants – La ministre Amélie Oudéa-Castéra épinglée. Edito par Xavier Azalbert 👇

https://edition.francesoir.fr/opinions-editos/la-hatvp-un-controle-geometrie-variable-et-ajustements-constants-la-ministre-amelie

🔴🇫🇷Amélie Oudéa-Castéra justifie sa rémunération de 500.000 euros par an quand elle était directrice générale de la Fédération française de tennis »

« Il n’y a pas d’argent du contribuable derrière cette rémunération »

Ndlr: Elle s’est enrichie sur le labeur des travailleurs

Via:
https://twitter.com/BFMTV/status/1725208759012610428?t=FqpSP_mjUo4DjGt_iShKKA&s=19

💰 LE SALAIRE D’OUDÉA-CASTERA
À LA FFT TOURNE AU SCANDALE
Devant la Commission d’enquête parlementaire, la ministre des Sports a avoué avant-hier s’être octroyé le salaire mirobolant de 500.000 €/an quand elle dirigeait la Fédération Française de Tennis, juste avant d’être nommée ministre.
(cf. mon tweet d’hier https://twitter.com/UPR_Asselineau/status/1725518818796028322?t=UGzUM3VqDLFQLyc_Dqn1ng&s=19).

Mais le scandale ne s’arrête pas là : alors qu’elle a affirmé sous serment, devant les parlementaires, que la FF Tennis ne touchait pas un sou d’argent public, elle vient elle-même d’avouer, le lendemain de son audition, que c’était faux : l’État (via l’Agence Nationale du Sport) a versé une subvention de 1.280.600 € à la FFT en 2022, soit 431.000 € de plus qu’en 2021….

Autrement dit, et même si elle s’en défend en prétextant que l’argent des contribuables aurait servi à des actions bien ciblées [comme s’il n’y avait aucune fongibilité entre les lignes budgétaires], la vérité oblige à dire que son seul salaire, additionné des cotisations sociales, a sans doute siphonné 70 à 80% de la subvention publique, et que la hausse de 2022 a servi à payer la hausse vertigineuse de salaire quelle s’était octroyé par rapport à son prédécesseur.

⚠️ Dès lors qu’il y a des fonds publics qui ont été dépensés et qu’elle a « commis une erreur » en le niant lors de son audition parlementaire, la ministre des Sports risque maintenant des pourduites judiciaires.

La hausse de son salaire de Directrice de la FFT est susceptible d’être requalifiée de « détournement de fonds publics ».

Et son « erreur » devant la Commission parlementaire est susceptible d’être requalifiée de « parjure ».
Source :
https://lemonde.fr/sport/article/2023/11/17/amelie-oudea-castera-reconnait-une-erreur-apres-son-audition-par-une-commission-d-enquete-parlementaire_6200741_3242.html

Amélie Oudéa-Castéra, anatomie d’un pur produit de la caste

Amélie Oudéa-Castéra défraye en ce moment même la chronique à cause de ses émoluments de directrice générale de la Fédération Française de Tennis. L’affaire est un peu épidermique et même anecdotique quand on connaît son pedigree. Epouse de l’ancien directeur général de la Société Générale, passé à la tête de Sanofi, Amélie Castéra vient d’une famille typique de la caste. Accessoirement, elle est de la même promotion qu’Emmanuel Macron et n’est pas complètement dans le besoin. Voilà un parfait produit de la macronie, qui illustre qui détient vraiment le pouvoir dans l’extrême centre. (https://lecourrierdesstrateges.fr/2023/11/17/amelie-oudea-castera-anatomie-dun-pur-produit-de-la-caste/)

🔴🇫🇷Amélie Oudéa-Castéra justifie sa rémunération de 500.000 euros par an quand elle était directrice générale de la Fédération française de tennis »

« Il n’y a pas d’argent du contribuable derrière cette rémunération »

« Si je rapporte ma rémunération au volume d’heures que chaque semaine je m’enfourne, (…) je ne suis pas bien payée. C’est pas grave…. »

Via: 16/11/23
https://twitter.com/BFMTV/status/1725208759012610428?t=FqpSP_mjUo4DjGt_iShKKA&s=19

Quand #OudeaCastera estimait que son salaire de 500.000€ par an à la FFT n’était pas grand chose…. Mépris un jour, mépris toujours ! « Si je rapporte ma rémunération au volume d’heures que chaque semaine je m’enfourne, (…) je ne suis pas bien payée. C’est pas grave…. »

👉 Quel exemple cette ministre de l’éducation nationale qui insulte les professeurs mais aussi tous les Français qui travaillent….

Via https://twitter.com/L_Wcrdt/status/1746212450486092222?t=rBpGKMreA06qtsk8qLjOHA&s=19

Heureusement que Castera est une riche copine de promo de Macron, sinon…

Amélie Oudéa-Castera n’en finit pas de s’empêtrer dans sa désastreuse communication de bourgeoise parisienne déconnectée des réalités, bien décidée à expliquer aux Français qu’elle est victime de redoutables problèmes ordinaires qu’elle a bien le droit de surmonter en dépensant beaucoup d’argent. Désobéissant aux consignes de Matignon, elle est revenue hier auprès des journalistes sur son choix d’inscrire ses enfants dans l’un des lycées privés les plus chics de la capitale. Si elle n’avait pas été copine de promotion de Macron, à l’ENA, et accessoirement épouse d’un riche banquier devenu patron de Sanofi, on peut imaginer qu’elle aurait déjà quitté le gouvernement. (https://lecourrierdesstrateges.fr/2024/01/16/heureusement-que-castera-est-une-riche-copine-de-promo-de-macron-sinon/

🔴🇫🇷Pour justifier sa rémunération (500k) lorsqu’elle était à la tête de la Fédération Française de Tennis (FFT), Amélie Oudéa-Castéra a affirmé que la structure ne touchait pas un euros d’argent public… Ce qui est un mensonge de plus, comme le rappelle Le Monde.

Amélie Oudéa-Castéra est épinglée par le rapport d’une commission d’enquête parlementaire sur les fédérations sportives. Elle est notamment accusée d’avoir minimisé une hausse de salaire de 86 000€.

Ce document, qui doit être rendu public mardi, détaille les conditions salariales très favorables de l’actuelle ministre de l’éducation et des sports, quand elle était à la tête du tennis français, et souligne son peu d’empressement à mettre en place des structures veillant à l’éthique.

Via:
https://www.lemonde.fr/societe/article/2024/01/22/amelie-oudea-castera-epinglee-par-le-rapport-d-une-commission-d-enquete-parlementaire-sur-les-federations-sportives_6212245_3224.html

Laisser un commentaire