erreurs stratégiques, fuite en avant, endettement massif etc…

Thierry Breton aura été à Atos ce qu’Anne Lauvergeon a été chez Areva : erreurs stratégiques, fuite en avant, endettement massif et désertion avant la catastrophe. Cela devrait le disqualifier pour être reconduit comme Commissaire européen pour la France.

📲

Partagez sur X/Twitter

Laisser un commentaire