LES BÉBÉS SONT EN DANGER, UN AUTRE SCANDALE À RELAYER.

🟦 DOSSIER SANTÉ : LES BÉBÉS SONT EN DANGER, UN AUTRE SCANDALE À RELAYER.

La question à se poser :

Faîtes-vous confiance à l’industrie pharmaceutique qui, par le biais de l’État, participe à la destruction financière totale de notre système de santé en mettant la vie de votre enfant en danger ??

L’argent n’a pas d’odeur mais les milliardaires ont dû flair et n’ont aucun scrupule à mettre la vie d’autrui en danger.

➡️🇨🇵 Dr Hélène BANOUN sur Tocsin :
Pour une maladie bénigne des injections sont faites sur des bébés dans les maternités.

Les statistiques mettent en avant une hausse de mortalité infantile depuis le début de l’injection du BEYFORTUS…

Mais silence radio !!!

Aussi on découvre que les coûts des injections sont cachés, que le gouvernement signe des contrats avec le laboratoire Sanofi…

Les mères cèdent après l’accouchement, sans doute sans être vraiment conscientes, malheureusement elles ne sont pas informées !

Helene Banoun est invisibilisée sur les réseaux depuis son alerte.

C’est donc à nous de relayer l’information auprès du public, n’hésitez pas à en parler autour de vous !
(https://t.me/NoBrainInside2/1466)

Attention si vous avez des bébés et que des soit-disants « médecins » vous recommandent de le vacciner avec un poison appelé « beyfortus » un vaccin contre le virus syncytial.

A lire et diffuser.
https://childrenshealthdefense.org/defender/newborns-rsv-shot-beyfortus-death-rate-france/

Ils viennent d’autoriser le beyfortus en Chine…
https://www.tradingsat.com/sanofi-FR0000120578/actualites/sanofi-sanofi-le-beyfortus-a-ete-approuve-en-chine-1099549.html

Mais

 » Les 3 décès signalés ont concerné des patients ayant reçu le nirsévimab : l’un est inexpliqué, survenu à J140, les deux autres, à J143 et J338, ont été attribués à une gastroentérite.

Cinq enfants dans le groupe nirsévimab (2 dans la cohorte des prématurés et 3 dans la cohorte CHD-CLD) et 1 dans le groupe palivizumab sont décédés, mais ces morts n’ont pas été attribués par l’investigateur aux médicaments comparés. Sept ont eu une bronchiolite à VRS : 4 (0,6 %) ayant reçu le nirsévimab  et 3 (1 %) le palivizumab. »

Ça n’a rien à voir, lol.

En conclusion le Vidal vous le dit : 

 » la réduction des formes graves nécessitant une hospitalisation n’est pas clairement établie.

Enfin, la surveillance de la tolérance de BEYFORTUS en post-AMM, c’est-à-dire en population large, est nécessaire, comme pour tout nouveau médicament, mais aussi en raison de certains effets indésirables d’intérêt particulier ayant eu tendance, dans les essais d’efficacité, à être plus nombreux avec le nirsévimab qu’avec le placebo. »

https://www.vidal.fr/actualites/30386-beyfortus-les-donnees-des-essais-d-efficacite-et-de-tolerance-chez-l-enfant.html

Oups, il risque d’y avoir de la casse.

Je comprends pourquoi Manu n’a plus de ministre de la santé 🤣🤣🤣

La petite Melody, 15 mois, en parfaite santé, est décédée 2 jours après avoir reçu une salve d’injections (varicelle, DTP -diphtérie, tétanos, coqueluche- et Hib -haemophilus influenzae b-). Résultat : Insuffisance hépatique et rénale et arrêt cardiaque. Les analyses ont montré des enzymes élevées dans le foie, le cœur et les muscles, « suggérant des dommages catastrophiques » selon le Dr. Elizabeth Mumper. Elle ajoute : « Ses électrolytes étaient anormaux » (probable perte de l’homéostasie). Source : Le rapport de l’hôpital

Laisser un commentaire