Les hôtels parisiens gonflent les prix pour la cérémonie d’ouverture des JO 2024

🔴🇫🇷Les hôtels parisiens gonflent les prix pour la cérémonie d’ouverture des JO 2024 : obligation de réserver plusieurs nuits, « tarifs hallucinants », les pratiques de certains hôtels dénoncés par l’UFC-Que Choisir.

Dans une étude publiée sur son site mercredi 27 décembre, l’UFC-Que Choisir dénonce les pratiques de vente de certains hôtels lors des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, a appris France Inter qui a pu consulter le document mardi 26 décembre. Selon l’association de défense des consommateurs, les prix moyens ont bondi de 226 % et certains établissements forcent le client à réserver plusieurs nuits.

L’association s’est ainsi penchée sur les prix et les conditions de 80 établissements de la capitale (choisis au hasard, de 2 à 4 étoiles) situés à quelques encablures de la Seine où aura lieu la cérémonie d’ouverture.

Elle a comparé les tarifs les plus bas et les conditions de vente pour la nuit du 26 au 27 juillet avec ceux proposés 15 jours avant (du 12 au 13 juillet) pour une chambre double classique. Ces tarifs ont été relevés les 20 et 21 décembre.

Sur les 20% d’hôtels réservables à ces deux périodes, le tarif de la nuitée flambe littéralement. On passe ainsi de 317 euros en moyenne à 1.033 euros pour la nuit couvrant la cérémonie d’ouverture, soit une flambée de plus de près de 226%.

Certes, on s’attendait à de fortes hausses par rapport aux prix ‘normalement’ pratiqués. Mais pas d’une telle ampleur!

Si l’on pouvait se douter que les prix des hôtels augmenteraient à Paris pendant les jeux Olympiques, l’été prochain, on n’imaginait pas que ce serait dans de telles proportions! », explique Arnaud de Blauwe, rédacteur en chef de Que-Choisir.

Et c’est une moyenne puisqu’un des hôtels (3 étoiles) audités par l’association impose une augmentation de 585% avec une chambre double facturée 2.083 euros contre 304 euros deux semaines avant. Le tout avec une réservation « non modifiable et non remboursable ».

Au rayon des conditions restrictives, quasiment un hôtel audité sur trois oblige le client à réserver au moins 2 nuitées consécutives, certains poussant même jusqu’à 5 nuitées. Selon l’UFC, la moyenne imposée est de 3,4 nuits, sinon toute réservation s’avère impossible.

Un hôtel sur deux nous a dit qu’il n’avait plus de chambre disponible pour cette soirée du 26 au 27 juillet, mais il est difficile d’interpréter cette non-disponibilité. Est-ce que c’est réel ou est-ce qu’ils préfèrent garder des chambres en stock au cas où la demande serait encore plus forte », explique Arnaud de Blauwe.

Dans un 5 étoiles du très chic 8e arrondissement de Paris, un hôtel impose 4 nuits minimum pour un forfait global de 8.380 euros, soit 2.095 euros la nuit contre 884 euros 15 jours avant la cérémonie d’ouverture (mais la chambre dispose d’un balcon).

Si un client cherche à réserver moins de nuits, on lui dit simplement que l’hôtel est complet ou que la chambre n’est pas disponible. Une manière pour l’hôtelier de la garder en stock pour un client qui acceptera de prendre plus de nuits. C’est d’ailleurs ce qui est largement pratiqué pendant les vacances dans les zones touristiques.

Face à ces « tarifs hallucinants », l’UFC-Que Choisir appelle les professionnels hôteliers « à revenir à une certaine raison » et demande « aux autorités de sensibiliser » les hôtels parisiens. L’association promet en tout cas qu’elle va continuer à faire des relevés de prix dans les hôtels jusqu’à cet été.

Via:
https://www.francetvinfo.fr/les-jeux-olympiques/les-francais/paris-2024-obligation-de-reserver-plusieurs-nuits-tarifs-hallucinants-les-pratiques-de-certains-hotels-denonces-par-l-ufc-que-choisir_6266682.html

Laisser un commentaire