Yvan Attal explique pourquoi il a signé la tribune en soutien à Gérard Depardieu

🔴🇫🇷50 personnalités artistiques ont confié leur signature, leur réputation et leur honneur à la sphère zemmouriste.

Aux sources de la tribune pour Depardieu, un comédien proche des sphères identitaires et réactionnaires. Ce comédien, qui a entraîné derrière lui une cinquantaine de signatures, a traîner avec Eric Zemmour durant sa campagne présidentielle.

Yannis Ezziadi, comédien peu connu, est un proche de Sarah Knafo, la conseillère et compagne d’Eric Zemmour. Il relaie la peur, répandue à l’extrême droite, de voir les « “Français de souche” culturellement menacés par un islam d’atmosphère ».

Via:
https://www.lemonde.fr/politique/article/2023/12/28/aux-sources-de-la-tribune-pour-depardieu-un-comedien-proche-des-spheres-identitaires-et-reactionnaires_6208131_823448.html

🔴🇫🇷Yvan Attal explique pourquoi il a signé la tribune en soutien à Gérard Depardieu

« Il a le droit de ne pas être lynché publiquement »

«Cet homme, il est un citoyen lambda et on lui réserve un sort qui n’est pas celui d’un citoyen lambda»

Via
https://twitter.com/BFMTV/status/1740425590061080913?t=MvhyLdFXW38a71dmzsg3hw&s=19

📢🔴🇫🇷Selon l’acteur Patrick Chesnais, qui faisait des doigt d’honneur aux non vaccinés, estime que la sexualisation de la fillette à cheval par Gérard Depardieu « n’est pas si grave ».

Patrick Chesnais juge « insupportable » que l’acteur soit « jeté à la vindicte populaire »

Aujourd’hui, on est dans l’ère du soupçon, de l’accusation », estime Patrick Chesnais. « C’est le tribunal populaire de l’opinion et de la rumeur qui fait la loi. (…) Il faut que la justice fasse son travail et jusque-là, il faut arrêter de jeter à la vindicte populaire un type qui est un monument national parce qu’il est un peu grossier, outrancier paillard ou grivois. »

« C’est un type haut en couleur, qui est dans l’outrance, dans la provocation, ça fait partie de son personnage, il y va à fond et ça en fait un coupable idéal mais ça n’a rien à voir ».

Interrogé sur les propos obscènes tenus par Gérard Depardieu à l’encontre d’une fillette, diffusés dans Complément d’enquête début décembre, Patrick Chesnais assure comprendre que ces paroles puissent « choquer et déranger » mais estime qu’elles ne sont « pas si graves ».

« Cette petite fille était à 100m et lui il continue son baratin dans son coin et il y va à fond, c’est pas plus grave que ça. On peut ne pas être d’accord et être choqué mais (…) on ne met pas la tête de Gérard Depardieu sur le billot pour ça, c’est insupportable », s’indigne l’acteur.

« C’est une question de bien se tenir, à la limite, mais Gérard Depardieu, il ne se tient pas bien (…) et je trouve ça bien qu’il soit pas dans le politiquement correct, qu’il fasse réagir, gémir et grincer des dents à la bien pensance », a-t-il ajouté.

Et Patrick Chesnais de conclure: « Le problème c’est que dans une émission de télévision sensationnelle, on lui met la tête sur le billot parce qu’il n’a pas un comportement bien comme il faut mais c’est la justice et les enquêtent qui statuent les faits. »

Via:
https://twitter.com/BFMTV/status/1740325016019804526?t=QHg7QTDdys4Zk3arVvVH4g&s=19

Alice Augustin, au nom de toute la rédaction de ELLE, a souhaité réagir aux propos tenus par Emmanuel Macron sur Depardieu. « Une faute morale et politique. » « Ce que nous avons véritablement entendu, le voici : « Taisez-vous, je ne vous crois pas ». Un désaveu magistral de la parole des femmes et des victimes, devenues présumées menteuses.  » Via: https://twitter.com/ELLEfrance/status/1738250722381087157?t=tyD19Bsbh-j96y20W5WvNQ&s=19 https://www.elle.fr/Societe/News/Non-nous-ne-sommes-pas-fieres-monsieur-le-president-la-lettre-de-ELLE-a-Emmanuel-Macron-4185713#xtor=CS5-88

L’autrice et comédienne Laurene Marx annonce sur Instagram qu’elle n’ira pas jouer avec sa compagnie et annule ses dates dans le théâtre de Charles Berling, signataire de la tribune de défense à Depardieu. Via: http://www.theatre-ouvert.com/biographie/laurene-marx/

🔴🇫🇷Pendant que les médias préfèrent donner la parole aux soutiens de Depardieu et de leur tribune de la honte, diffusons massivement la voix de ses victimes.

Depardieu accusé de violences sexuelles : Mediapart a recueilli les témoignages de 13 femmes accusant Gérard Depardieu de violences sexuelles. La comédienne Sarah Brooks est l’une d’entre elles. Elle témoigne aujourd’hui à visage découvert pour libérer la parole.

Sarah Brooks: « C’est pas de l’humour c’est des agressions sexuelles »

Via: https://twitter.com/KonbiniFr/status/1647221398077849601?t=OG1xeFR_E-dnIZHFpVJF_A&s=19

🔴🇫🇷Face à la tribune de soutien à Depardieu, Samira Sedira rappelle ceci : les monstres sacrés n’existent pas. Il n’y a que des humains ordinaires, même célèbres, même adulés pendant 40 ans. Un acteur n’est qu’un acteur, le cinéma n’est que du cinéma.

«Nous sommes artistes, écrivains, et producteurs de cinéma. C’est à ce titre que nous nous exprimons ici.»Peut-on raisonnablement choisir de s’exprimer au seul titre d’une fonction dans ce genre d’affaire ? Peut-on envoyer sa part artistique faire le job, et laisser toutes les autres bien au chaud sous la couette ? Un citoyen n’est-il pas la somme de tout ce qu’il représente ? On aurait préféré qu’ils s’expriment au titre d’ami, collègue, connaissance, c’eût été plus honnête. Que défendent ces artistes ? Un autre artiste. Et pas n’importe lequel d’entre eux : «Le plus grand des acteurs. Le dernier monstre sacré du cinéma.»

Si on pouvait nous lâcher la grappe avec ces histoires de monstre sacré. Les monstres n’existent pas ; il n’y a que des humains ordinaires. Un acteur n’est rien d’autre qu’un acteur, et le cinéma rien d’autre que du cinéma.

Via:
https://www.liberation.fr/idees-et-debats/opinions/tribune-de-soutien-a-gerard-depardieu-les-monstres-sacres-nexistent-pas-par-samira-sedira-20231226_QNGNIDEL5JC35JMNSINATGB66Q/?utm_medium=Social&xtor=CS7-51-&utm_source=Twitter#Echobox=1703661645

📢🔴🇫🇷Raphaëlle Bacquet dénonce la tribune en soutien à Depardieu

« Le monde du cinéma fait de grands discours mais est en réalité très archaïque et très hiérarchisé. Avec des petites mains innombrables. D’ailleurs les femmes qui témoignent contre Depardieu sont des maquilleuses, des figurantes. Il y a une relation de pouvoir. »

Via:
https://twitter.com/Cdanslair/status/1740076133838672252?t=BmhQfWRVeCVnFYtcdbuEcA&s=19

🔴🇫🇷Isabelle Carré a décidé de s’exprimer dans les colonnes du magazine hebdomadaire «Elle» pour dénoncer le sexisme et les violences faites aux femmes.

Dans une tribune publiée dans le magazine « Elle », l’actrice, qui raconte avoir été agressée sexuellement à onze ans, prend la parole pour dénoncer le sexisme et les violences faites aux femmes.

L’actrice et écrivaine revient sur les différentes agressions qu’elle a subies dans le passé, notamment sur la première alors qu’elle n’était âgée que de onze ans.

« J’avais 11 ans et un homme m’a arrêtée dans la rue, pour un renseignement, pensais-je. À ma grande surprise, il s’agissait de toucher et commenter ma poitrine naissance : Ça pousse, hein fillette, ça pousse ! Sidérée, je n’ai pas bougé, alors il a continué… » raconte-t-elle, avant de poursuivre : « Je ne cherchais rien, je le dis car cela semble être décisif pour certains, je ne demandais rien, pas même un rôle. Juste à grandir tranquille. »

Sans revenir sur « les autres désagréments subis ensuite dans le métro ou dans la rue », elle évoque par la suite, sans la nommer, l’affaire Depardieu. Elle critique le fait qu’il ait fallu « attendre cinquante ans pour signifier à un acteur que son comportement avec les assistantes, les habilleuses, ses partenaires n’est pas acceptable ».

Via:
https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/cinema/il-est-grand-temps-que-ca-se-termine-isabelle-carre-publie-une-tribune-en-reaction-a-laffaire-depardieu-27-12-2023-VGH5IEFG25HGJCYNLJNDYCQCLQ.php?at_creation=Le%20Parisien&at_campaign=Partage%20Twitter%20CM&at_medium=Social%20media
https://www.elle.fr/Societe/News/Tribune-d-Isabelle-Carre-Je-ne-demandais-qu-a-grandir-tranquille-4186307#xtor=CS5-88

Publié le
Catégorisé comme People

Laisser un commentaire