le président d’honneur de la Licra, prend la défense du président de la République et de Depardieu,

🔴🇫🇷Dans le journal La Tribune, Alain Jakubowicz, le président d’honneur de la Licra, prend la défense du président de la République et de Depardieu, et critique une « police de la pensée » .

« Un cochon n’est pas un violeur.» « Il ne peut plus aller où que ce soit sans risquer de se faire menacer par des bandes de sauvages ».

 » En rappelant comme il l’a fait la présomption d’innocence, Emmanuel Macron a rappelé un principe qui est bafoué tous les jours par ces émissions de télévision qui essaient de transformer des propos en preuves d’actes. Parce que c’est cela que Complément d’enquête a fait. Le vrai sujet, c’est de savoir s’il appartient au service public de concurrencer les télévisions poubelles sur ce type de reportages.

Je suis très en colère, parce que je considère que cette surenchère ‘est pas digne du service public. Et pas digne de ce que faisait Benoit Duquesne quand il était à la tête de Complément d’enquête. Il doit se retourner dans sa tombe. Ce que cette émission a voulu mettre dans la tête de nos concitoyens, c’est que Gérard Depardieu était un violeur parce que c’est un gros dégueulasse. Non! C’est un gros cochon, assurément, mais ça ne fait pas de lui un violeur. On peut, comme il a fait, tenir des propos extrêmement choquants et ne pas être coupable de viol. Ce qu’on reproche pénalement à Gérard Depardieu, ce ne sont pas des mots ce sont des actes, et des actes terribles: des viols, rien de moins. »

Via:
https://www.latribune.fr/opinions/un-cochon-n-est-pas-un-violeur-alain-jakubowicz-avocat-ancien-president-de-la-licra-986521.html

Laisser un commentaire