Plus de 5 000 soignants demandent le retrait du Projet de loi immigration

🔴🇫🇷Plus de 5 000 soignants demandent le retrait du Projet de loi immigration texte, jugé « mortifère pour la santé publique »

Des milliers de professionnels de santé, appuyés par les organisations de soignants, appellent Emmanuel Macron à faire marche arrière sur la loi Immigration.

Pour eux, la loi sur l’immigration adoptée mardi au forceps par le Parlement « remet gravement en cause notre modèle de santé humaniste »

Elle aura des conséquences notamment sur la santé « des plus vulnérables, les enfants », assurent-ils, redoutant « une dégradation intolérable de la mortalité infantile, qui s’est déjà accrue depuis dix ans en France » du fait « des inégalités sociales notamment ».

Ce texte « est contraire à la Convention internationale des droits de l’enfant », écrivent-ils, citant la « limitation du regroupement familial », la « complication des démarches administratives nécessaires pour les mineurs isolés » ou la « limitation des hébergements d’urgence ». Ils déplorent aussi les nouvelles conditions introduites pour bénéficier d’aides sociales.

« Les restrictions sur le logement pour les immigrants en situation irrégulière menacent de les marginaliser davantage, les forçant à vivre dans des conditions précaires et insalubres », avec des « effets dévastateurs sur leur santé physique et mentale », poursuivent-ils, rappelant que l’absence de logement expose aussi « à la rue et à des situations de vulnérabilités sexuelles ».

« La suspension de la prise en charge médicale pour les demandeurs d’asile déboutés et les restrictions du titre de séjour pour maladie grave », risquent, elles, « d’augmenter les urgences médicales » et de contribuer à propager des « maladies infectieuses ».

Ils rappellent enfin que « 25 % des médecins exerçant à l’hôpital aujourd’hui sont des praticiens à diplôme hors Union européenne (PADHUE) » et s’interrogent : « Comment concevoir humainement que l’on attire en France des médecins, au détriment de leurs pays d’origine, tout en refusant de soigner les malades de ces mêmes pays ? »

Via:
https://www.leparisien.fr/societe/sante/loi-immigration-5-000-soignants-demandent-le-retrait-dune-loi-mortifere-pour-la-sante-publique-23-12-2023-YMFY6WRWRZHQHOPDESRJBBOK2E.php?at_creation=Le%20Parisien&at_campaign=Partage%20Twitter%20CM&at_medium=Social%20media

🔴🇫🇷De nombreuses voix alerte sur la rupture politique et le recul inédit aux droits portés par le vote de la Loi immigration.

La CNCDH élève à l’encontre du projet de loi adopté mardi une grave alerte.

« La mise en œuvre d’une politique fondée sur le respect des droits humains des personnes migrantes est la seule garante de l’intégration qu’elles doivent pouvoir légitimement souhaiter pour vovre dignement en France. »

Via: https://www.cncdh.fr/actualite/loi-immigration-rupture-politique-et-recul-inedit-des-droits-humains

🔴🇫🇷Communiqué commun de l’ensemble des syndicats étudiants et des présidents d’Université contre la loi immigration.

Les organisations étudiantes et les présidences d’écoles et d’universités se sont mis d’accord pour défendre les étudiants étrangers contre la loi immigration

Via
https://twitter.com/unionetudiante_/status/1737793287044427961?t=y4ESIfEYqMxMUimtRlQPrQ&s=19

🔴🇫🇷Après l’adoption de la loi immigration, des associations, étudiants et des chefs d’établissement d’enseignement supérieur s’inquiètent des conséquences de cette loi

🔴Les chefs d’établissement d’enseignement s’inquiètent du coup porté au rayonnement de la recherche française.

Romain Huret, président de l’Ecole des hautes études en sciences sociales:
«La France manque d’ingénieurs et cette loi va empirer les choses»
«Nous avons besoin des étudiants étrangers»

🔴Sur le campus bordelais, des étudiants étrangers sont inquiets. «Cette loi immigration changera tout pour mon avenir»

Après le vote du projet de loi mardi 19 décembre, des étudiants étrangers de Bordeaux s’inquiètent pour leur avenir, tandis que la direction de l’établissement regrette une «remise en cause de la tradition d’ouverture de la France

🔴Les associations s’indignent du risque de paupérisation des étrangers
Plusieurs associations de solidarité craignent que la conditionnalité des prestations sociales introduite dans la loi immigration votée le 19 décembre empêche des familles de se loger et de se nourrir.

🔴La loi immigration va aggraver « un racisme structurel » dans l’hébergement d’urgence
Le texte, voté mardi 19 décembre, exclut des structures d’urgence les déboutés du droit d’asile et ceux ayant reçu une obligation de quitter le territoire. Une discrimination de plus à l’égard des exilés, souligne la chercheuse Camille Gardesse.

Via:
https://www.mediapart.fr/journal/france/201223/les-associations-s-indignent-du-risque-de-pauperisation-des-etrangers?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5
https://www.mediapart.fr/journal/politique/201223/la-loi-immigration-va-aggraver-un-racisme-structurel-dans-l-hebergement-d-urgence?utm_source=global&utm_medium=social&utm_campaign=SharingApp&xtor=CS3-5
https://www.liberation.fr/societe/immigration/enseignement-superieur-nous-avons-besoin-des-etudiants-etrangers-20231221_S4N4O5JQPJA7BJFR2NHULLTDNE/?utm_medium=Social&xtor=CS7-51-&utm_source=Twitter#Echobox=1703176726

https://www.liberation.fr/societe/immigration/cette-loi-immigration-changera-tout-pour-mon-avenir-sur-le-campus-bordelais-des-etudiants-etrangers-inquiets-20231221_VJ62DWJBQBDDVKOW4FMHPTTOJI/?utm_medium=Social&xtor=CS7-51-&utm_source=Twitter#Echobox=1703151692

🔴🇫🇷Après une rencontre avec la ministre, les universités sont « rassurées » sur les mesures concernant les étudiants.

La ministre Sylvie Retailleau a rencontré hier(vendredi) les conférences et les organisations étudiantes à France Universités.

Certaines mesures du projet de loi immigration avaient suscité les critiques des présidents d’université. La ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche les a « rassurés ». Elle aurait obtenu des « engagements forts » d’Emmanuel Macron pour revenir sur plusieurs mesures.

« Elle a pu rassurer notre communauté sur les engagements forts qu’elle a obtenus du président de la République et de la Première ministre pour revenir sur plusieurs mesures discriminatoires et inefficaces, dont la caution retour, après avoir remis sa démission », selon un communiqué de France Universités, qui rassemble les présidents des universités. Sylvie Retailleau s’est entretenue par visioconférence avec les conférences représentatives d’établissements et les principales organisations représentatives étudiantes, précise France Universités.

Via:
https://www.leparisien.fr/societe/loi-immigration-les-universites-rassurees-sur-les-mesures-concernant-les-etudiants-22-12-2023-QU3E3VO6WVDMLLRVWNI2WUF2RA.php?at_creation=Le%20Parisien&at_campaign=Partage%20Twitter%20CM&at_medium=Social%20media

Laisser un commentaire