Le 12 décembre, la BRAV-M a percuté et tué un piéton dans le XIXème arrondissement.

🔴🇫🇷Le 12 décembre, la BRAV-M a percuté et tué un piéton dans le XIXème arrondissement.

Dans le XIXe arrondissement de Paris, le 12 décembre, un équipage de la BRAV-M, unité de police à moto, a percuté un homme. Grièvement blessé, il est décédé. Le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour déterminer les circonstances de cet accident mortel et la responsabilité des policiers.

Le motard de la Brav-M, une unité régulièrement critiquée pour sa gestion violente du maintien de l’ordre, « essayait d’éviter un véhicule tiers » lorsqu’il a « renversé » la victime, a indiqué à la préfecture de police.

Via:
https://www.mediapart.fr/journal/france/171223/paris-la-brav-m-percute-et-tue-un-pieton?at_medium=custom3&at_campaign=67
https://www.leparisien.fr/paris-75/paris-un-pieton-decede-apres-avoir-ete-percute-par-un-policier-de-la-brav-m-17-12-2023-3ZOAWJLI6FALPDXGOHKRF23TJE.php?at_creation=Le%20Parisien&at_campaign=Partage%20Twitter%20CM&at_medium=Social%20media

🔴🇫🇷Ce que l’on sait de la mort d’un piéton percuté par une moto de la Brav-M: La police a délibérément foncé sur un piéton qui traversait un passage piéton.

Une enquête a été ouverte à Paris après la mort mi-décembre d’un homme percuté par une moto de la Brigade de répression de l’action violente motorisées (Brav-M), afin de « déterminer les circonstances » de ce décès.

L’accident a eu lieu « le 12 décembre vers 16 heures », avenue de Flandre, dans le 19e arrondissement.

Une équipe de la Brav-M circulait alors « en colonne » et était appelée en renfort dans un quartier parisien, précise de son côté la préfecture de police.

Une des motos a « percuté un piéton qui traversait l’avenue », alors que le feu était « vert pour les piétons », relate le parquet. La préfecture ajoute que le policier qui conduisait la moto « essayait d’éviter un véhicule tiers ».

L’état de la victime, un riverain né en 1939, s’est rapidement dégradé et elle est décédée à l’hôpital le lendemain », explique le parquet, qui a alors décidé d’ouvrir une enquête pour « homicide involontaire par conducteur ».

D’après les premiers éléments de l’enquête, révélés par Mediapart, « l’alcootest du motard s’est révélé négatif, mais la saisine tardive de la justice, seulement après le décès du piéton, empêche des analyses sanguines complémentaires ».

Les effectifs de la Brav-M sont régulièrement pointés du doigt. En mars dernier, l’IGPN a ainsi été saisie par le parquet de Paris après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo montrant un policier de la Brav-M asséner un coup de poing à un manifestant.

Une autre enquête a également été confiée à la « police des polices » après la diffusion d’un enregistrement, dans lequel des policiers de la Brav-M tenaient des propos injurieux et menaçants contre des personnes interpellées lors d’une manifestation spontanée.

Depuis, trois agents mis en cause dans cet enregistrement ont été renvoyés en conseil de discipline et quatre autres ont été sanctionnés d’un avertissement.

Via:
https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/paris-ce-que-l-on-sait-de-la-mort-d-un-pieton-percute-par-une-moto-de-la-brav-m_6251550.html

En complément :
https://t.me/LaVeriteCensureeoff/23202

Laisser un commentaire