Nadine Morano qui beugue sur BFM quand on lui rappelle qu’elle dit n’importe quoi sur la loi immigration

🔴🇫🇷 Nadine Morano qui beugue sur BFM quand on lui rappelle qu’elle dit n’importe quoi sur la loi immigration

« Mais, mais, mais, mais, mais, mais, mais, mais. »

Via:
Il n’y a absolument aucun montage, voici la séquence en entière :
https://twitter.com/BFMTV/status/1734693300366430279?t=PpwQ-VvTCjKR62HLwVXzfg&s=19

🔴🇫🇷 Gérald Darmanin estime que le rejet de la loi immigration n’est pas « une crise politique »

Si une motion de rejet sur le projet de loi immigration a été votée avec 270 voix ce lundi 11 décembre, alliant des députés de gauche, des Républicains et du Rassemblement national, Gérald Darmanin déclare sur cnews qu’il ne « croit pas que ce soit une crise politique ».

Le ministre de l’Intérieur dit « espérer un compromis avec les LR et les centristes » et assure avoir « montré qu’il était très ouvert ».

« J’ai tendu la main à de multiples reprises et je continue de la tendre », a-t-il déclaré en insistant sur le fait qu’il faille « discuter » et que cette motion de rejet a empêché « cette discussion ».

«Nous sommes ouverts, nous tendons la main et notamment aux LR et aux centristes », ajoute le ministre qui souhaite un texte « ferme, voire très ferme ».

Le locataire de la place Beauvau a expliqué avoir eu Emmanuel Macron au téléphone qui l’a sommé de « trouver un accord avec les LR ».

Sept sénateurs et sept députés vont se réunir pour tenter de trouver un compromis et aboutir à un texte commun lundi 18 décembre prochain lors d’une commission mixte paritaire.

Gérald Darmanin, à propos de l’échec de la loi immigration : «On a vu les populistes extrémistes qui ne veulent pas gouverner, qui veulent juste empêcher de faire des choses, parce que ce texte, c’est un texte de fermeté»

🔴Le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a appelé le gouvernement, mercredi 13 décembre dans un entretien au Figaro, à « reprendre la version » du projet de loi immigration issue du Sénat.

Le ministre de l’Economie dit toutefois espérer que « les LR comprennent qu’il faut bouger les lignes sur deux points sensibles pour notre majorité : l’AME et les conditions d’accès aux aides sociales » pour les étrangers, deux points qui avaient été restreints par la droite sénatoriale.

Via:
Lien 1 https://twitter.com/CNEWS/status/1735020946275127384
Lien 2 https://www.francetvinfo.fr/societe/immigration/direct-projet-de-loi-immigration-la-commission-mixte-paritaire-reunie-probablement-lundi-ou-mardi-annonce-la-presidente-de-l-assemblee-nationale_6240276.html

🔴🇫🇷Les négociations avec la droite sur le projet de loi sur l’immigration menacent de « faire exploser la majorité ».

Les pourparlers en cours entre l’exécutif et Les Républicains afin d’aboutir à un compromis en commission mixte paritaire font craindre des divisions dans le camp présidentiel. Le camp présidentiel est en plein dilemme. Faut-il préserver l’unité de la majorité coûte que coûte, quitte à renoncer au projet de loi immigration ? Ou bien faut-il absolument faire voter ce texte, en négociant avec Les Républicains, et ainsi prendre le risque de perdre des voix du côté de l’aile gauche de Renaissance et des centristes du MoDem ? « C’est toute la question », sourit un conseiller de l’exécutif.

Passé l’adoption de la motion de rejet lundi à l’Assemblée nationale et la sidération qui a suivi, le camp présidentiel a tenu à aller vite. Une commission mixte paritaire (CMP) a été convoquée, qui doit se réunir lundi 18 décembre à 17 heures. Si les quatorze parlementaires qui la composent arrivent à s’entendre sur une mouture du texte, l’Assemblée et le Sénat seront appelés à se prononcer dès le lendemain. Mais la balle est dans le camp des Républicains. Faute de texte à l’Assemblée, c’est la version durcie et votée par le Sénat qui sert de base aux négociations entre l’exécutif et la droite.

Les députés des LR ont prévenu : ils ne mêleront leurs voix à celle de la majorité qu’à condition de reprendre l’intégralité de la copie sénatoriale.

« Sans capacité de gouverner, l’unité n’est pas très utile. Mais atterrir sur un texte ne veut pas dire qu’on se compromet à n’importe quelle condition, d’où le mandat donné à nos négociateurs. »explique un député Renaissance.

La députée Nadia Hai a, elle, carrément claqué la porte de la réunion, mercredi soir, mécontente des conditions d’organisation de ce vote. « Il faut que l’on reste unis et pour rester unis, il faut l’équilibre du texte. Quelle est la priorité ? L’unité du groupe ou avoir un texte ? ».

Si une partie des troupes Renaissance n’est donc pas prête à s’aligner sur une bonne partie du texte du Sénat, le problème se pose de manière accrue avec les alliés centristes. »

« La négociation la plus dure sera avec le MoDem, ce sont les plus durs », confie une cadre de la majorité.

Via:
https://www.francetvinfo.fr/societe/immigration/projet-de-loi-sur-l-immigration-comment-les-negociations-avec-la-droite-menacent-de-faire-exploser-la-majorite_6243345.html

Puisqu’il n’y a pas de majorité parlementaire pour voter cette loi, il faut un référendum sur l’#immigration ! Les Français le veulent !

Cette loi ne comporte aucune fermeté, car c’est une loi de compromis. 80 % des Français estiment qu’il ne faut plus accueillir de migrants !

L’illégalité, le fait d’entrer sur le territoire en violation des lois ne doit procurer aucun droit ! Il faut recréer le délit de séjour irrégulier !

Regardez, la macronie avoue qu’il n’y a pas assez de soignants et de médecins en France et qu’il faut les piquer aux pays qui en ont besoin !

📽

Chers amis et chers ennemis, retrouvez mon débat sur #LCI sur la #LoiImmigration

⬇️
Publié le
Catégorisé comme People

Laisser un commentaire