Un livre choc dénonce les conséquences de la privatisation des crèches, devenues des « usines » à bébés

🔴🇫🇷Un livre choc dénonce les conséquences de la privatisation des crèches, devenues des « usines » à bébés : Portions de repas rationnées, soins minutés, pratique du « surbooking

Ce vendredi sort « Le prix du Berceau ». Cette enquête met en lumière des mauvaises pratiques dans les crèches privées.

Dans “Le Prix du berceau”, les journalistes dénoncent les conséquences de la privatisation du secteur de la petite enfance par quatre groupes privés, qui privilégient la rentabilité au bien-être des petits.

« Le livre décrit un système « déshumanisé » et basé sur la course au rendement et au remplissage.

En juin dernier, un rapport de l’Igas pointait déjà des défaillances après un drame dans une crèche de Lyon.

« On est dans un système qui, par des injonctions à la rentabilité » transforme les enfants « en chiffres là où on était initialement sur un service à la personne ».

Les crèches privées existent depuis le début des années 2000 et représentent 20% des places.

5 mois après la publication d’un rapport de l’inspection générale des affaires sociales (Igas) sur la prévention de la maltraitance dans les crèches, Le Prix du berceau décrit un système « déshumanisé » basé sur la course au rendement et au remplissage, au détriment parfois du bien-être des enfants.

À l’image de cette crèche des Bouches-du-Rhône d’où certains enfants sortent « la faim au ventre », suscitant l’interrogation des parents qui finiront par apprendre auprès de la direction qu’il manquait « entre trois et cinq repas deux jours par semaine » pendant plusieurs mois. « Une erreur humaine », selon l’entreprise.

Ou encore de cet établissement près de Lyon qui pratique comme certaines compagnies aériennes le « surbooking »: il accueillait plus d’enfants que ce qui est légalement prévu. Un responsable du groupe s’inquiétera en interne d’un risque « pour la sécurité ».

Via: Lien 1 https://twitter.com/BFMTV/status/1699280052263764086
Lien 2 https://www.francetvinfo.fr/societe/education/enquete-franceinfo-creches-comment-l-essor-de-groupes-prives-a-bouscule-le-secteur-de-la-petite-enfance_5827661.html?s=09
Lien 3 https://www.bfmtv.com/societe/creches-privees-repas-rationnes-soins-minutes-un-livre-choc-denonce-des-usines-a-bebes_AD-202309060062.html#xtor=CS9-144-[twitter]-[BFMTV]
Lien 4 https://www.tf1info.fr/societe/video-polemique-repas-rationnes-soins-minutes-un-livre-choc-denonce-les-creches-privees-devenues-des-usines-a-bebes-2268797.html#at_medium=SMO_Nonli

Dans leurs conclusions publiées en avril 2023, les enquêteurs estiment que les « leçons tirées en 2022 » lors du scandale Orpea peuvent « être très largement appliquées au secteur des crèches ».

Plusieurs autorités de contrôle ont notamment « alerté sur les risques d’un phénomène de contagion de telles pratiques », selon l’Igas. Il y avait souvent un manque de repas »

L’économiste François-Xavier Devetter estime qu’il y a « quelque chose de comparable » entre les pratiques dans les crèches privées et le scandale qui avait secoué les Ehpad Orpéa.

« Ces services, lorsqu’ils sont privatisés, coûtent plus cher aux finances publiques », explique un économiste.

Via:
https://www.bfmtv.com/societe/creches-privees-repas-rationnes-soins-minutes-un-livre-choc-denonce-des-usines-a-bebes_AD-202309060062.html#xtor=CS9-144-[twitter]-[BFMTV]
https://www.francetvinfo.fr/societe/enfance-et-adolescence/creches-privees-ces-services-lorsqu-ils-sont-privatises-coutent-plus-cher-aux-finances-publiques-explique-un-economiste_6046394.html

Laisser un commentaire