Australie Commission d’enquête sur Pfizer

Australie Commission d’enquête

💉

#COVID19 Le Sénateur Alex Antic interroge les responsables #Moderna en visio : « Selon un rapport, nous observons 1 EI grave sur 800 personnes

💉

. Acceptez vous ce taux sinon quelles sont les données de vos propres essais cliniques ? » L’équipe Moderna prétend ne pas connaitre ce rapport. Antic déplore alors leur absence physique afin de leur remettre en mains propres. Antic insiste et demande quel est le taux d’EI graves selon Moderna ? L’équipe Moderna est incapable de le donner et déclare qu’elle ne le connait pas (!) mais elle soutient en revanche qu’il n’y a pas de différence entre le groupe

💉

et le groupe placebo selon leurs données. « Vous venez à une commission du Sénat aujourd’hui sur ce sujet et vous êtes incapables de me donner le taux exact d’EI graves…

🙏

Merci @EthanDoe666 pour le lien Via https://twitter.com/PanDanTag/status/1687482120598401025?t=QiHHpu_8BWMY9LdC66jQuA&s=19

D’après ce député anglais ça se complique pour moderna, à la suite de l’audition en Australie, si les essais sont frauduleux une menace de saisie des actifs devient possible. La même chose pour Pfizer https://www.businessbourse.com/2023/08/04/dapres-ce-depute-anglais-ca-se-complique-pour-moderna-a-la-suite-de-laudition-en-australie-si-les-essais-sont-frauduleux-une-menace-de-saisie-des-actifs-devient-possible-la-meme-c/

Pour le Sénateur Australien Malcolm Roberts, Pfizer n’aurait jamais dû bénéficier de l’immunité, le déploiement du vaccin a entraîné une hausse de 27 % de la mortalité dans toute l’Australie et contribuera probablement à 30 000 décès supplémentaires rien que cette année…

☠️

Les délégués de Pfizer auraient-il un peu peur ??? Extrait d’enregistrement d’une commission d’enquête sénatoriale en Australie

« Ceux qui prétendent détenir la vérité sont ceux qui ont abandonné la poursuite du chemin vers elle. La vérité ne se possède pas, elle se cherche. » Albert Jacquard, Scientifique (1925/2013)

Je veux partager avec vous le lien où vous pouvez voir l’enregistrement officiel de la comparution des représentants de Moderna et Pfizer, ainsi que l’agence australienne de réglementation des médicaments (TGA) devant le Sénat australien (plus précisément, devant le comité de l’éducation et de l’emploi) le 3 août 2023.

La vidéo, comme vous le remarquerez, est en anglais. Cela dit, compte tenu de la pertinence de l’apparition, dans laquelle les points que j’indique ci-dessous sont évidents, j’ai pensé qu’il était important de la partager même sans l’avoir sous-titrée :

1) Les représentants refusent de répondre directement aux questions ; ils retardent et répondent avec des données qui n’ont rien à voir avec ce qui est demandé.

2) Ils ignorent (ou disent ignorer) les publications qui mettent en évidence un taux de survenue d’événements indésirables graves bien supérieur à celui des vaccins traditionnels.

3) Ils ignorent les mécanismes cellulaires et moléculaires par lesquels leurs produits provoquent des événements tels que la myocardite et la péricardite.

4) Ils rejettent le manque d’études de sécurité et leur légèreté en disant qu’il s’agissait de produits qui ne causeraient pas de problèmes génotoxiques, cancérigènes ou de développement embryonnaire, bien qu’ils n’aient pas fait une telle étude.

5) ILS FONT PREUVE D’INDIFFÉRENCE, D’IGNORANCE ET DE CYNISME DANS LEURS RÉPONSES. Voir cela m’a causé beaucoup d’émotions, allant de l’indignation et de la colère à l’espoir : le fait que cet événement se soit produit n’est ni méprisable ni ignorable, ces sociétés pharmaceutiques (et l’agence de réglementation pharmaceutique de ce pays) comparaissent devant un sénat. Cela implique qu’il y a des sénateurs, du moins en Australie, qui commencent déjà à se rendre compte des nombreuses (car il y en a beaucoup) incohérences, des mensonges, des fausses déclarations et des pièges utilisés par les sociétés pharmaceutiques et les agences de réglementation pour autoriser ces produits et finir par quasi-forcer leur population à les recevoir…

Il me reste l’espoir que d’autres législateurs, comme les représentants de la France, qui ont commencé à s’intéresser à la question, suivent cet exemple. Il faut que les législateurs de nos pays se rendent compte que l’humanité a été victime d’un crime. Un crime contre l’humanité, un génocide. Que cela a été possible grâce au consentement, à la collusion et à la coopération des organismes de réglementation, et promus par les médias. J’espère que cet espoir ne s’arrête pas là, mais que, petit à petit, on applaudisse le courage d’autres sénateurs, d’autres députés, qui se souviennent qu’ils le doivent à leurs concitoyens et non aux laboratoires pharmaceutiques. https://twitter.com/SenatorAntic/status/1687294055829688321?s=20 Via https://t.me/savoirlibre/46439

« Quand on va se lever, les grands dominants vont devenir tout petits. Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux » La Boétie Le fragment vidéo du tweet provient de ces auditions, https://www.aph.gov.au/News_and_Events/Watch_Read_Listen/ParlView/video/1585181

Laisser un commentaire