une constellation de satellites en orbite basse

Elon Musk : Starlink (3/5)

Autre activité très surveillée d’Elon Musk : la société Starlink, lancée en 2018, qui compte environ 700 000 utilisateurs.

Son objectif ?

Déployer une constellation de satellites en orbite basse, pour fournir un accès Internet haut débit sur n’importe quel point du globe.

Starlink dispose actuellement d’environ 2000 satellites en orbite.

Musk prévoit de faire passer ce chiffre à 12 000 d’ici 2025 et à 42 000 à terme.

La compétitivité du système n’est pas évidente : la faute à la 5G et au coût élevé de l’abonnement (en France, comptez 50 euros par mois pour une connexion Starlink).

En revanche, il est presque incontournable dans les zones blanches, comme l’a montré son utilisation en Ukraine.

De récents piratages ont toutefois soulevé de sérieux doutes sur la sécurité des données transmises via Starlink.

De même que les liens avérés d’Elon Musk avec le gouvernement américain.

Ses entreprises siègent aux USA, SpaceX est liée à la NASA, Tesla a été renfloué par des fonds gouvernementaux ATVM.

On imagine mal que les technologies de Musk puissent ne pas intéresser le complexe militaro-industriel américain.

Le dossier complet sur la face cachée d’Elon Musk est dans la Lettre Confidentielle ! Cliquez ici pour le recevoir :

⏬
👀

https://geopolitique-profonde.systeme.io/lettre-confidentielle

✔️

Laisser un commentaire